Sport.Courir pour l’Egalité

Le 19 octobre se tient la deuxième édition de la Sine Qua Non Run, une course nocturne et mixte pour promouvoir l’égalité et permettre aux femmes de se réapproprier l’espace public et lutter contre les violences sexistes par le sport. 

Vous êtes convaincu que les femmes méritent plus d’égalité et de respect ? Vous trouvez inadmissible qu’une femme ait peur de prendre les transports tard ou de devoir refuser des avances dans la rue ou son lieu de travail ? Alors contribuez à la sensibilisation autour de ces problématiques en participant à cette course mixte.

Rendez-vous le 19 octobre 2019 au Parc de la Villette à Paris à la tombée de la nuit. Ils seront près 2 000 à prendre le départ contre 800 lors de la précédente édition.

Parmi eux, la boxeuse Sarah Ourahmoune, médaillée olympique aux Jeux de Rio en 2016, une athlète engagée dans l’empowerment des femmes notamment à travers son programme les Puncheuses destinée aux filles de 7 à 17 ans et qui allie sport et développement personnel.

Ce qui l'incite à être présente ? "Ce chiffre affreux de 121 féminicides en 2019, d'abord, et puis je trouve qu'il est de plus en plus dangereux pour une femme de courir dans la rue. Moi qui courais même très tard la nuit pour mes préparations de boxeuse, je ne le fais plus. J'ai peur..."

Départ à 18 h pour ceux qui participent aux 6 km libre ou chronométré. 19h pour ceux qui visent la médaille des 10km. Des heures auxquelles les femmes se sentent encore moins à l’aise d’être dans l’espace public. Ceux qui n’ont pas la possibilité de courir peuvent également participer symboliquement en marchant.

Le village d’animation et de sensibilisation sera ouvert dès 14h et proposera des ateliers ludiques pour sensibiliser les enfants à la mixité. Car comment changer les mentalités si l’on ne s’adresse pas aux jeunes ?

Cette manifestation est une initiative de l’association Tu vis ! Tu dis !, née de la rencontre de trois générations de femmes confrontées de près ou de loin à l’agression sexuelle et déterminées à lutter contre ce type de violence en utilisant le sport.

La totalité des bénéfices de la course sera reversée aux associations qui accueillent et accompagnent les femmes victimes. Parmi elles, la Maison des femmes de Saint-Denis, Fight for Dignity et Parler.

Tout le long de l’année Tu vis ! Tu dis, organise des sine qua none squads mensuels dans diverses localités de la région parisienne pour montrer que les femmes peuvent courir partout quand elles veulent et où elles veulent. L’idée a fait des émules et a été dupliquée à Genève et probablement bientôt ailleurs ?

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer