Sport.Football : Un outil pour combattre le racisme dans les stades

Le capitaine amiénois, Prince Désir Gouano (à gauche), s'approche de la tribune pour voir les supporters qui lui ont lancé des injures racistes. Le match de Ligue 1 entre Amiens et Dijon, joué au stade Gaston Gérard de Dijon, le 12 avril 2019, est interrompu en raison de l'incident. JEFF PACHOUD / AFP

Le racisme dans le football, un fléau que la Ligue de football professionnel (LFP) veut éradiquer avec l'aide d'un nouvel outil.

Racisme

Le 12 avril dernier, lors d’un match de Ligue 1 entre Amiens et Dijon, le capitaine amiénois, Prince Gouano, a été visé par des cris de singe émanant d'un supporteur en tribune. Le club de Dijon a été sanctionné par la suite.

Alors que le championnat de France de football a repris le week-end dernier (9 août), un des objectifs de la LFP est de combattre plus efficacement le racisme dans les stades.

C'est pourquoi, en association avec la LICRA (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme), la ligue perfectionne son programme de lutte contre tous les racismes.

Sensibilisation

Sensibiliser le grand public, prévention et éducation auprès des acteurs de terrain, la LFP veut se donner les moyens d'attaquer le problème à sa base. Un travail déjà entamé la saison dernière avec « 19 ateliers consacrés à la lutte contre l’homophobie avec SOS Homophobie, 18 autres à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme avec la LICRA et 16 ateliers à l’égalité filles-garçons (...) avec la Fédération Nationale Solidarité Femmes ». L'organisation de journées dédiées et d'ateliers vont se poursuivre cette saison. De plus, la Ligue va également se concentrer sur l'identification et le suivi des comportements discriminants dans les stades.

Identifier, sanctionner

Mieux détecter les actes discriminants pour mieux les sanctionner. La LFP et la LICRA ont mis au point une fiche de signalement permettant à toute personne présente dans un stade de signaler un comportement raciste. « Grâce à la mise en place de cet outil avec une association reconnue, expérimentée et légitime, nous disposerons de nouveaux moyens pour cibler les sanctions. Le comportement inacceptable de quelques-uns ne doit pas pénaliser la grande majorité de nos supporters (...) rassembler nos énergies et nos valeurs au service d’un football inclusif et éthique » explique Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP.

Réponse ferme

Des procédures seront déclenchées suite à tout signalement. L'objectif étant traiter au mieux le moindre acte raciste, comme le confirme le président de la LICRA dans un communiqué : « Chaque incident raciste, antisémite, négationniste, homophobe, sexiste doit appeler une réponse ferme et adaptée. L’ensauvagement des mots précède et prépare l’ensauvagement des actes. Nous devons agir dès les premiers faits ». La LFP veut donc se donner les moyens de lutter contre le racisme dans les stades, reste à voir si cela sera efficace.

Fiche de signalement accessible à tous disponible via le lien www.licra.org/lfp

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer