Sport.Judo- Mehdi Benali, l’étoile montante

Mehdi Benali sacré Champion de jiu-jitsu brésilien, en février 2020, à l’Open International de Lyon (NO-GI, Absolute). Crédit photo : Instagram / Mehdi Benali

C’est la nouvelle étoile montante du jiu-jitsu brésilien. Mehdi Benali qui vient de décrocher  le titre de Champion de jiu-jitsu brésilien en février 2020 à l’Open International de Lyon (NO-GI, Absolute) n’en est pas à sa première victoire. 

Déjà en en septembre 2019, il est sacré Champion du North American Grappling Association (NO-GI, -94 kg), dans une compétition très suivie au Luxembourg alors que son parcours est ponctué d’une vingtaine de médailles en or, en Judo (7), en Sambo (3), en Jiu-Jitsu Brésilien / Grappling (7). Sans oublier les innombrables médailles d’argent ou de bronze, car Benali est un champion complet.

Le plus jeune champion du Maroc en 2014 (Cadet, -90 kg) en judo a fait bien du chemin depuis. Il a réussi à se positionner sur tous les podiums des arts martiaux, même les plus compliqués et les plus récents comme le jiu-jitsu brésilien.

Cette discipline née au Brésil se pratique, tout comme le judo, sur des tatamis sans ring, comme dans la boxe anglaise ou le muay-thaï. La surface de combat varie entre 64 et 100 mètres carrés. La zone de combat est délimitée par des tapis d’une couleur différente.

La tenue du jiu-jitsu brésilien. Elle ressemble beaucoup à un judogi de judo ou à un karategi pour le karaté mais avec quelques différences. Le keikogi traditionnel est généralement blanc, mais il n’est pas rare de croiser sur les tatamis des tenues bleues, noires, rouges ou même roses, ou encore camouflage. Il n’est pas rare de voir des patchs sur la veste pour la personnaliser. En compétition cependant, seules les tenues blanches, noires et bleues sont acceptées.

Comme au judo et au karaté, on utilise les ceintures pour marquer la progression des pratiquants. Une ceinture blanche, puis grise, jaune, orange, et verte pour les moins de 16 ans.

A partir de 16 ans, on peut obtenir dans l’ordre, les ceintures, bleue, violette et marron. Enfin, après 19 ans, les plus talentueux auront accès à la ceinture noire. On la garde jusqu’à 6e dan, puis on obtient une ceinture rouge et noire pour les dan 7 et 8, et enfin la ceinture rouge pour les dan 9 et 10.

Un système de barrette, permet de voir l’avancement entre les ceintures. On peut cumuler jusqu’à 3 barrettes. Bon vent au jeune champion.

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer