Tunisie.Incendie Coupole d'el Menzah, spéculations autour de l’ISIE

Un impressionnant incendie s’est déclaré à la Coupole d’El Menzah, l’un des fleurons historiques des infrastructures sportives du pays, situé dans la Cité olympique à Tunis dans la nuit du lundi 21 octobre 2019. L’ISIE a tenu à clarifier la situation des urnes et bulletins de vote des dernières élections.

MISE A JOUR : Le gouverneur de Tunis affirme qu'un certain nombre de suspects ont été arrêtés, soupçonnés d'incendie criminel.

Arrivés au Palais des sports « avec un temps de retard », selon des témoins sur place, aux alentours de 22h30 heure locale, les agents de la protection civile ont bataillé plusieurs heures durant pour venir à bout des flammes et de la fumée toxique visible plusieurs kilomètres à la ronde. Mardi au petit matin, « le périmètre a été sécurisé et toutes les mesures nécessaires ont été prises afin de maîtriser l’incendie désormais circonscrit », selon les autorités.

Filmée en direct, une scène particulièrement haletante a captivé les réseaux sociaux, montrant la ministre de la Jeunesse et des Sports et ministre de la Santé par intérim, Sonia Ben Cheikh, en tenue de sport, participer avec les moyens du bord à aérer l’imposant bâtiment avant l’arrivée des pompiers (vidéo ci-dessus), suggérant à d’autres riverains de défoncer les portes et de casser les vitres de la façade.   

Le pire a été évité  

Evoquée dans la nuit par la ministre, la cause présumée de l’incendie a été confirmée par le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Khaled Hayouni : selon des données préliminaires « susceptibles d’être mises à jour », un court-circuit se serait produit au niveau du sous-sol dans une salle abritant des équipements sportifs dont des matelas de gymnastique.

Malgré l’emplacement du complexe sportif à proximité immédiate d’une zone résidentielle de la capitale (Menzah 1), aucune perte humaine n’a été enregistrée, toujours d’après le porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Il y a trois semaines, l’artiste et ancienne athlète Ines Ben Othman avait filmé des équipements délabrés d’une zone vétuste aux abords de la Coupole, laissée à l'abandon.     

« Aucun document relatif aux élections n'a brûlé », assure l’ISIE

Des rumeurs ont rapidement envahi les réseaux sociaux, faisant état du sort de documents relatifs aux élections supposément disposés à la Coupole, comme cela avait pu être le cas en marge d’élections antérieures. D’où les spéculations autour d’un incendie criminel visant à nuire à la crédibilité du processus électoral qui vont encore bon train.

Afin clarifier les choses et neutraliser toute théorie du complot ou de la falsification des résultats des récentes élections, le membre du conseil de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), Anis Jarboui, a vite réagi en publiant plusieurs statuts Facebook dans lesquels il a assuré que tous les documents inhérents aux élections se trouvent dans un endroit secret surveillé par l’armée nationale, tout en appelant les Tunisiens à « ne pas se laisser mystifier par certains esprits malades ».

Selon la loi électorale, l’ISIE est tenue d’autoriser l’armée nationale à transférer les urnes auprès de magistrats du tribunal administratif en cas de recours judiciaire, avant de les récupérer une fois les vérifications effectuées.

>> Lire aussi : Tunisie. Campagnes de propreté : vertus et limites d’un élan citoyen

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer