France.Bayonne : une élue de Stains refuse la minute de silence

Ce jeudi 21 novembre, juste avant que la réunion du conseil municipal ne démarre, Azzedine Taibi, le maire de Stains (93) propose à l’assemblée d’observer une minute de silence pour les « victimes de l’attentat de la mosquée de Bayonne ».

« Notre conseil municipal rend toujours hommage aux victimes d’attentats, peu importe leurs origines", rappelle Farida Aoudia Ammi, adjointe au maire de la ville communiste.

Les personnes présentes dans la salle sont alors invitées à se lever. Alors que tout le monde s'exécute, Marie-Claude Goureau, élue d’opposition est la seule à rester assise. "Il a fallu que le chef de l'opposition Julien Mugerin la force à se lever. Il lui tirait le bras", raconte excédée Farida Aoudia Ammi.

Après quelques secondes d’hésitation, pressée donc par Julien Mugerin, Marie-Claude Goureau accepte de se lever. La minute de silence écoulée, indignée par le comportement de Marie-Claude Goureau, Farida Aoudia Ammi demande alors des explications à l'élue d'opposition.

"Elle voulait manifester ses désaccords avec le maire. Cette minute de silence est un moment de cohésion républicaine, un hommage aux victimes. Je trouve inadmissible qu’une élue puisse agir de la sorte. C’est une insulte aux victimes », ajoute Farida Aoudia.

Nos tentatives pour joindre Marie-Claude Goureau et Julien Mugerin n’ont pas abouti.

Dans le public, plusieurs personnes brandissent des photos où Julien Mugerin pose fièrement avec Eric Zemmour. Ce qui a le don d'énerver les élus d'opposition qui décident de quitter le conseil municipal. A quatre mois des élections municipales, la situation à Stains demeure très tendue.

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer