Maroc.Le cerveau de la fusillade de Marrakech arrêté à Dubai

Le ministre néerlandais de la Justice et de la Sécurité, Ferdinand Grapperhaus, a parlé à la presse de l'arrestation à Dubaï du fugitif Ridouan Taghi

Le commanditaire de la fusillade du café « La Crème » à Marrakech, le 2 novembre 2017,  recherché par Europol pour plus de 10 meurtres, a été arrêté lundi  16 décembre à Dubaï. Il était recherché par la Hollande mais aussi par le Maroc car considéré comme l’un des plus dangereux criminels au monde.

Selon les médias néerlandais il s’agit de Ridouan Taghi, 41 ans qui a la double nationalité marocaine et hollandaise. Le soir du 16 décembre, la police de Dubaï a annoncé avoir « arrêté le chef d’une organisation criminelle dangereuse active en Europe et en Afrique ».

L’opération a été menée en coopération avec les autorités néerlandaises et Interpol. Erik Akerboom, chef de la police néerlandaise a salué l’aide de Dubaï. « Leur aide était essentielle », a-t-il déclaré au journal néerlandais De Telegraaf. Selon la même source, plus de 100 détectives ont été impliqués dans la chasse à l’homme pour l’appréhender. Taghi serait à l’origine d’une importante opération de contrebande de drogue et de cocaïne.

L’arrestation de Taghi aurait été pilotée par plusieurs services et une coopération étroite entre les services de police des Pays-Bas et de Dubaï. Le ministère public néerlandais affirme que Taghi devrait être extradé dans quelques semaines vers les Pays-Bas.

Taghi, 41 ans, est recherché aussi au Maroc pour la fusillade dans le café La Crème à Marrakech, laquelle avait coûté la vie à une victime, tuée par erreur par deux tueurs à gage.  Le 2 novembre 2017 deux ressortissants néerlandais, originaires de la République dominicaine et du Suriname, qui étaient à bord d’une moto de grosse cylindrée, avaient ouvert le feu en direction du café La crème, faisant un mort et blessant deux autres victimes.

Les enquêtes et investigations menées par les services de police avaient abouti à l’arrestation des deux ressortissants hollandais pour leur implication dans l’exécution de ce meurtre avec préméditation et pour tentative de meurtre. Ils avaient aussi de nombreux antécédents judiciaires et des liens directs avec des affaires de trafic international de drogue, d’enlèvement et séquestration d’otages, de demande de rançon, de vols armés et de tentative d’homicide volontaire.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer