Mahmoud Abbas, l’hirondelle du printemps palestinien

 Mahmoud Abbas, l’hirondelle du printemps palestinien

Le président palestinien Mahmoud Abbas devant l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe. Photo AFP.

Mahmoud Abbas ne veut plus attendre Godot. Après sa demande d’adhésion à l’ONU d’un état de Palestine, le voilà à la conquête du soutien de l’Europe.

“Désormais, le printemps palestinien est arrivé, demandant la liberté et la fin de l’occupation. Nous méritons votre soutien”, a déclaré hier jeudi le président palestinien Mahmoud Abbas devant l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), où siègent les parlementaires des 47 pays membres de l’organisation paneuropéenne.

Deux jours avant, l’APCE a nommé le Conseil national palestinien (CNP) comme “partenaire pour la démocratie” et apporté son soutien à la demande des Palestiniens devant l’ONU. Mahmoud Abbas a saisi cette main tendue et s’est déplacé à Strasbourg pour exprimer sa reconnaissance de vive voix et justifier sa démarche auprès de l’ONU, expliquant que les Palestiniens n’ont plus d’autre alternative que de « se tourner vers la communauté internationale et de l’appeler à ouvrir de nouveaux horizons pour le processus de paix », face à un gouvernement israélien arrogant et borné qui ne cesse de multiplier ses provocations. « Nous ne les laisserons pas nous mener vers l’extrémisme, nous n’irons pas sur ce chemin », a assuré le président palestinien qui se bat pour mener son peuple sur un autre sentier. Celui de la paix.

admin