Photographies. « Room with a view » : 25 photographes dévoilent leur confinement

Adas Vasiliauskas Vilnius (Lituanie) ; Jeanne Van Heerden Jumeirah (Koweït) ; Mattia Micheli (Italie) ; Elaine Li Sydney (Australie) ; Newsha Tavakolian Teheran (Iran).

Avec « Room with a view », la Maison de l'image de Tunis a opté pour l'exposition en ligne. Solution temporaire qui pourrait devenir une nouvelle norme.

Questionnement

Jusqu'au 29 mai, la Maison de l'image de Tunis (Tunisie) propose une exposition collective en ligne intitulée : « Rooms with a view, a confined portrait ». A cette occasion, 25 photographes du monde entier (De New-York à Wuhan en passant par Milan) ont été invités à produire une œuvre originale illustrant leur confinement.

Une commande très particulière qui a été faite auprès des artistes par le commissaire de l'exposition Amine Landoulsi, lui-même photographe : « j’ai proposé aux photographes une commande qui n’était pas dans leurs coutumes. Une commande de « soi », un autoportrait dans un environnement intime et personnel, surchargé de questionnements ».

Humour, poésie, légèreté mais également gravité, l'exposition offre une spectaculaire variété de vues de confinement.

Evolution

« Rien ne vaut le déplacement à une galerie pour découvrir une exposition publique » selon Akram Belaïd, responsable de programmation à la Maison de l'image de Tunis. Ce dernier met en avant la rencontre autour des œuvres mais est bien conscient qu'avec cette pandémie de Covid-19, l'évolution des expositions est nécessaire :

« Les expositions en ligne qu'on a organisé depuis le début du confinement ( Rooms with a view, a confinement portrait" est notre 3 ème exposition en ligne) nous ont démontré que le format digital peut générer un autre genre de public en dehors de notre public habitué et par conséquence avoir plus de visibilité ».

Dans un avenir encore incertain, le responsable de la programmation conçoit parfaitement la coexistence d'expositions en ligne et  d'événements ouverts publics.

Coup dur économique

Si une certaine évolution des expositions permet d'espérer un avenir meilleur, il n'en reste pas moins que le confinement lié à la pandémie de Covid-19 a été un véritable coup dur économique.

« Suite à cette situation singulière nous nous retrouvons à faire face - en plus de l’absence de fond structurel, de l’absence d’une politique culturelle locale, de l’absence de marché, de l’absence d’un cadre légal et financier adapté à la nature et à l’évolution du secteur culturel – à la fermeture de nos lieux, à l’annulation de notre programmation, au passage en mode télétravail et à la sauvegarde de nos emplois », confirme Wassim Ghozlani, fondateur de la Maison de l’image. Ce dernier ne prévoit pas un retour des activités culturelles avant le mois de septembre.

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer