Bientôt le petit-dej gratuit pour 100 000 enfants

 Bientôt le petit-dej gratuit pour 100 000 enfants

Le président Emmanuel Macron et le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s’adressant aux élèves d’une cantine scolaire à Saint-Sozy


Cette mesure gouvernementale, déjà testée dans 8 académies, va être généralisée à tous les territoires prioritaires. Montant de la facture : 6 millions d’euros.


A partir du mois de septembre prochain, 100 000 enfants pourront avoir un petit-déjeuner gratuit à leur arrivée à l’école, le matin. Annonce de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, et Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé.


C’est une des mesures phare du gouvernement dans le cadre de son plan pauvreté. Jusqu’à présent, cette initiative a été testée dans huit académies, à savoir Amiens, La Réunion, Lille, Montpellier, Nantes, Reims, Toulouse, Versailles.


40 000 enfants seraient déjà concernés par ce petit-déjeuner gratuit. Il est donc maintenant question de le généraliser à l’ensemble des territoires prioritaires en France.


Et la cantine à 1 euro


Pour que les établissements scolaires puissent en bénéficier, ils doivent d’abord être volontaires, se situer ensuite dans une zone REP (réseau d’éducation prioritaire) ou REP+ ou encore faire partie des quartiers politique de la ville, ou bien enfin, être établis dans certaines zones rurales.


Autre mesure du plan pauvreté, doté au total de 8,5 milliards d’euros, qui concerne également l’estomac des plus petits et le portefeuille des plus grands : la cantine à 1 euro. Elle doit d’ailleurs être lancée dans quelques jours, d’ici la fin du mois d’avril. Les communes qui joueront le jeu recevront une aide de l’Etat de 2 euros par repas.

Chloe Juhel

Chloe Juhel