La Flottille de la liberté pour Gaza brusquement stoppée

 La Flottille de la liberté pour Gaza brusquement stoppée

Bateau Freedom de la flottille de la liberté pour Gaza


Bateau arraisonné, membre d'équipage malmenés. La navigation de la flottille de la liberté pour Gaza a été pour le moins mouvementée et même stoppée.


Silence radio


« Nous avons beau en appeler aux autorités françaises, nous sommes en silence radio total. Les grands médias, rien ! » s'indigne Claude Leostic, coordinatrice France de la Flottille de la liberté pour Gaza et membre du comité de pilotage international. Il y a deux mois, quatre bateaux partaient de l'Europe du Nord pour rallier Gaza. Le but étant d'apporter des médicaments aux Palestiniens de la Bande de Gaza, mais également de délivrer un message de Paix.


Arrivée mouvementée


Sur les quatre bateaux, seuls deux ont continué leur route vers les eaux palestiniennes, les deux autres embarcations ayant dues s'arrêter après avoir connu des avaries. Le Al Awda a été le premier à arriver non loin des côtes de Gaza. Leur progression a été stoppée par les autorités palestiniennes. Le bateau a été arraisonné et les passagers arrêtés. Ces derniers ont finalement pu tous rentrer dans leur pays respectifs comme le confirme Claude Leostic : « Tous les membres du Al Awda sont rentrés. Sauf peut-être un journaliste d'Al Jazeera, nous n'arrivons pas à être certains qu'il soit sorti ».


Témoignage


Française et membre de l'équipage du Al Awda, Sarah Katz est rentrée hier (2 août) en France. Son témoignage est accablant : « De l'expérience que je viens de vivre, je sais que la violence des soldats peut être extrême. Notre capitaine, notre chef-mécanicien, trois autres membres de l'équipage ont subi taser, tabassages, et menaces vitales : « si vous ne remettez pas en route le moteur, nous cognerons devant vous le capitaine jusqu'à ce que vous craquiez » ».


Freedom


Le second bateau, le Freedom, arrive aujourd'hui (3 août), dans les eaux où le Al Awda s'est fait arraisonné. Malgré plusieurs appels aux autorités françaises afin de protéger ce bateau dont la mission est humanitaire, le gouvernement n'a jamais répondu. Les organisateurs de ce périple craignent que les membres du Freedom subissent les mêmes violences que ceux de l'Al Awda : « Nous avons peur que ça se reproduise pour le Freedom ». Un deuxième incident du même genre fera-t-il réagir les autorités françaises ?


Des militants assistent à un événement sur une jetée dans le port de Gaza pour le lancement d'un bateau de blocus transportant des étudiants palestiniens et d'autres blessés lors de manifestations, escortés par un bateau transportant des membres de la police maritime du Hamas, le 10 juillet 2018 contre Israël. blocus naval sur la bande de Gaza. La bande de Gaza est sous blocus israélien depuis 2007, Israël étant d'avis qu'il est nécessaire d'empêcher les dirigeants militants du Hamas de l'enclave palestinienne d'obtenir des moyens d'attaquer l'Etat juif.


Charly Célinain

Charly Celinain

Charly Celinain