La RATP bientôt armée

 La RATP bientôt armée


Les agents de sûreté de la RAPT seront dans quelques mois habilités à porter une arme de 9 mm. Annonce de la semaine dernière passée quasi inaperçue.


Aucune date n’a été annoncée mais la décision est bien actée. Et l’appel d’offres a même abouti. Dans quelques mois, les 1 000 agents du Groupe de Protection et de Sécurisation des Réseaux de la RATP pourront porter une arme de la police nationale. Il s’agira d’un pistolet semi-automatique de 9 mm, dont se sert habituellement la police nationale. Sur le papier, il est précisé qu’ils ne pourront s’en servir qu’en cas de légitime défense.



Formation et permis



L’appel d’offre a été lancé en 2017. En juillet dernier, c’est l’entreprise Sunrock qui a décroché le marché. Au total, 1 200 armes seront donc distribuées dans les prochains mois aux agents de sûreté de la RATP. Comme c’est le cas au sein de la police nationale, les agents devront suivre une formation et décrocher leur permis de port d’arme.



Aucun agent n’a fait usage de son arme



Depuis la loi Savary de mars 2016, adoptée après les attentats du 13 novembre 2015, les agents du Groupe de Protection et de Sécurisation des Réseaux, qui regroupent plus largement tous les agents qui interviennent sur les réseaux ferrés, peuvent disposer d’une arme dans leurs services, cela pour renforcer leur pouvoir en matière de neutralisation en cas d’attaque terroriste. Depuis cette date, aucun agent n’a, à ce jour, fait usage de son arme à feu.



 

Chloé Juhel

Chloé Juhel