Prisons : Jusqu’à 150 % de taux d’occupation en France

 Prisons : Jusqu’à 150 % de taux d’occupation en France

France. Evolution du nombre de places disponibles dans les prisons françaises et de la population carcérale depuis 1990. PAUL DEFOSSEUX


Dans une année déjà riche en mouvements sociaux avec les professionnels de la prison, aujourd’hui les conditions d’enfermement sont pointées du doigt.


Les prisons omniprésentes


Affaire Redoine Faïd, violences, « radicalisation », suicides, autant de sujets ayant pullulé dans les médias cette année. 2018 a d’ailleurs commencé par une grève de deux semaines du personnel pénitentiaire. Si depuis, les choses s’étaient plus ou moins tassées, l’approche d’un projet de loi de réforme pour la justice, et notamment de l’aspect pénitentiaire, ravive certaines crispations. En cette rentrée, après les personnels pénitentiaires, ce sont des collectifs contre l’enfermement qui pointent les conditions de détention.


Surpopulation


« 70 710 personnes sont incarcérées en France. À ce jour, le taux moyen d’occupation des maisons d’arrêt, établissements dans lesquels sont hébergés 48 000 détenus, s’établit à 142 %. 53 établissements présentent même des situations extrêmes de sur-occupation, avec une densité supérieure à 150 % » des chiffres effarants révélés en août par l’OIP (Observatoire international des prisons). Des chiffres donnant une idée de l’ampleur du problème à résoudre pour améliorer les conditions de détentions.


Quelles solutions ?


Alors que la question de savoir si l’enfermement est réellement une solution va grandissante, le gouvernement ne semblerait pas vraiment tourné vers des solutions alternatives à l’enfermement selon l’OIP : « la garde des Sceaux proposera à l’automne un projet de loi de réforme qui reste centré sur la prison (…) En outre, la construction de 7 000 places de prison supplémentaires d’ici la fin du quinquennat est à l’étude, avec un objectif de 15 000 places d’ici 2027 ».


Construire plus de prisons pour enfermer plus ? Les prisons sont en nombre insuffisant mais surtout dans un état d’insalubrité avancé comme ont pu en témoigner de nombreux détenus. Samedi (8 septembre), un rassemblement est organisé Place des fêtes contre les conditions de détention en prison.

Charly Celinain

Charly Celinain