Val-d’Oise – Une exposante virée du marché de Noël à cause de son foulard

 Val-d’Oise – Une exposante virée du marché de Noël à cause de son foulard

Zekiye Yildirim


Fin novembre, le maire de Saint-Gratien a expulsé du marché de Noël, organisé par la ville, une exposante de confession musulmane qui portait un voile. L’élu invoque la loi sur la laïcité. La femme, quant à elle, parle d’un dommage moral.


Accompagné d’une sénatrice et d’un adjoint délégué au commerce, Julien Bachard, maire Les Républicains de Saint-Gratien (Val-d’Oise), a demandé le 30 novembre dernier à une exposante de confession musulmane, de quitter le traditionnel marché de fin d’année.


« C’est le service municipal organisateur de l’animation qui m’a contactée et proposé de disposer d’un stand à ce marché de Noël », explique pourtant Zekiye Yildirim, l’exposante expulsée, à Actu.fr ce vendredi 21 décembre. Cette femme, qui porte un foulard, devait vendre des pâtisseries et des confiseries.


« Je suis arrivé à 9 h 30. J’ai eu un bon accueil des membres de l’organisation […] Les clefs du chalet m’ont été remises. J’ai installé et décoré l’espace de vente. J’étais prête à l’ouverture du marché à 15 h […] Tout se passait pour le mieux, jusqu’à 18 h », raconte Zekiye Yildirim.


C’est alors que sont arrivés le maire et sa délégation. Selon elle, le maire adjoint est venu lui dire « qu’il était désolé de me faire savoir que mon foulard ne passait pas. ». Il lui aurait proposé de mettre « un bonnet » ou de se faire remplacer par quelqu’un d’autre.


Le maire Julien Bachard, lui aurait alors demandé de quitter le marché de Noël. « Pour éviter le scandale, j’ai demandé à finir la journée et ne plus revenir le lendemain », explique Zekiye Yildirim. Mais l’élu aurait refusé et exigé qu’elle parte immédiatement, invoquant « une charte qui accompagnait le contrat signé ». L’exposante confie : « Plus que le dommage matériel, il y a d’abord le dommage moral. C’est la première fois que je me retrouve dans une telle situation ».


Le maire de la commune, lui, a expliqué sa position sur Actu.fr. « Une exposante du marché de Noël, organisation municipale, portait un signe distinctif religieux […]. Je suis allé à la rencontre de cette personne pour lui rappeler les règles de neutralité et de laïcité. Je lui ai suggéré d’adopter une tenue plus neutre, mais elle n’a pas souhaité adapter sa tenue, je lui ai donc dit de fermer son stand. »

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune