Algérie : la France envoie des Canadairs pour lutter contre les feux de forêt

 Algérie : la France envoie des Canadairs pour lutter contre les feux de forêt

La France a envoyé deux Canadairs en Algérie pour lutter contre les feux de forêt qui ravagent la Kabylie.

La France a envoyé deux Canadairs en Algérie, pour aider à lutter contre les feux de forêt qui ravagent le nord du pays. D’autres bombardiers d’eau pourraient arriver en renfort d’Espagne et de Suisse selon le président algérien Abdelmadjid Tebboune. Le Maroc a également annoncé jeudi la mobilisation de moyens aériens pour soutenir son voisin algérien.

 

Après la Turquie, la Grèce et l’Italie, c’est à Algérie que la France vient en aide dans la lutte contre les incendies. Le pays fait en effet face à des feux de forêt d’une ampleur sans précédent, comme plusieurs autres pays méditerranéens. Des feux qui ont fait au moins 71 personnes, dont 28 soldats, en Kabylie.

Lire aussi >> Kabylie : Des scènes d’apocalypse dans les villages

Deux avions bombardiers d’eau français sont arrivés en Algérie, a annoncé jeudi le président français Emmanuel Macron. Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a promis, lors d’une allocution télévisée jeudi soir, que deux autres Canadairs devaient arriver d’Espagne et un autre de Suisse.

Lire aussi >> Incendie en Kabylie : Le Maroc mobilise deux canadairs

Dans un communiqué, la protection civile faisait état jeudi de « 92 incendies dans 16 wilayas (préfectures) dont 37 à Tizi Ouzou et 15 à El Tarf », près de la frontière tunisienne. Ce jeudi marquait le premier jour du deuil national décrété pour honorer les personnes décédées dans ces incendies avivés par la chaleur extrême.

 

Record de chaleur absolu en Tunisie

Cette vague de chaleur doit se poursuivre jusqu’en fin de semaine au Maghreb, selon différents services météorologiques. Mercredi, la Tunisie avait enregistré elle aussi un record absolu avec une température de plus de 50,3 °C à Kairouan (centre). Une trentaine d’incendies ont été enregistrés depuis lundi dans ce pays.

Lors de son allocution télévisée, jeudi, Abdelmadjid Tebboune a annoncé l’arrestation de 22 suspects accusés d’être des pyromanes”, dont 11 à Tizi Ouzou, grande ville de Kabylie. Le chef d’État a accusé, sans les nommer, les indépendantistes kabyles de vouloir exploiter la catastrophe pour diviser le pays.

Selon M. Tebboune, la majorité des incendies sont « d’origine criminelle ». Certains « incendies ont été causés par les températures élevées. Mais des mains criminelles sont derrière la plupart d’entre eux », a estimé le président algérien.

Dans le pays même, « particuliers et associations se mobilisent, sans relâche, en organisant des collectes de vêtements, de denrées alimentaires, de médicaments », écrit le site d’information TSA.

Rached Cherif