18e édition du festival “Lumières d’Afrique”

 18e édition du festival “Lumières d’Afrique”

Crédit photo : Twitter Claye Edou.


Jusqu’au 18 novembre, le cinéma africain est à l’honneur à Besançon. Projections, rencontres littéraires, animations jeune public sont au programme du festival.


Le festival des cinémas d’Afrique de Besançon est né en 1996 de la volonté de 18 associations en lien avec le continent africain.


« Lumières d’Afrique » est devenu un rendez-vous incontournable, qui a lieu chaque année à Besançon, ville natale des Frères Lumière.


En compétition : des longs et des courts-métrages de fiction, tournés sur le continent africain et par des réalisateurs africains.


Différents prix sont attribués à chaque édition : le « Coup de Cœur du Public de Besançon » ; le Prix « Lycéens et Apprentis au Cinéma – Région Franche-Comté » ; le Prix du Jury Signis ou encore le Prix du « Jury de la Diaspora Africaine de Besançon ». 


« Les hommes d’argile »


Dimanche, le 18 novembre, le film d’animation pour jeune public « Minga et la cuillère cassée » réalisé par Claye Edou sera projeté au Cinéma Victor Hugo Lumière, à Besançon.


Autre exemple de projection, le 18 novembre également : « Les hommes d’argile », un long-métrage de fiction, réalisé par Mourad Boucif, qui raconte l’histoire de Sulayman, jeune berger qui vit au Maroc dans la roche d’argile et qui, au moment où éclate la Deuxième Guerre mondiale, est enrôlé dans l’armée française. Un film sur ces soldats marocains embarqués, malgré eux, dans un conflit qui ne les concernait pas.



 


 


Chloé Juhel

Chloé Juhel