“DJ Hamida Mix Party 2016” est dans les bacs

 “DJ Hamida Mix Party 2016” est dans les bacs

DJ Hamida à son studio d’enregistrement. Sortie de son album “DJ Hamida mix party 2016” le 15 avril. Crédit photo : Lina Badreddine


 


Devenu grand DJ pour les clubs urbains de France, DJ Hamida a sorti son album "DJ Hamida mix party 2016" le 15 avril. Comme à son habitude, il fait chanter les figures emblématiques du Rap, Rnb, Raï, house, Funk et Afro beat.


 


Ses musiques ne finissent pas d'ambiancer les clubs dans lesquels il s'est fait un nom avant d'avoir captivé l'attention du public. Son album composé de 30 titres inédits, mixe des musiques de plusieurs interprètes, comme Vitaa, Mister You, Lartiste, Rim'k, Cheb Rayan, LECK et bien d'autres.


 


LCDL : Comment avez-vous commencé à vous mettre aux platines ?


J'ai commencé à me mettre aux platines par rapport à un film qui m'a choqué quand j'étais petit : "La Haine". C'est un film en noir et blanc, il y a une scène avec un grand DJ : Cut Killer. On le voit en train de mixer par la fenêtre, c'est ce que j'ai refait. Je lui ai rendu hommage dans le clip de Sultan, parce que je lui devais beaucoup. Dans notre génération de DJ, c'est lui qui nous a donné envie de faire ce métier. Je t'invite à aller voir la scène, elle est magnifique.


 


A partir de quand estimez-vous vous être fait connaître par le grand public ?


En 2014, avec le single "Déconnecté". Avant ça, j'étais très bien connu au niveau de la communauté, mais ce qui m'a ouvert le grand public et un large public ça a été "Déconnectés".


 


Vous seriez-vous douté plus jeune que vous en arriveriez un jour ici ?


Non je ne m'en doutais pas mais j'étais tellement acharné et passionné que voilà, le travail paie.


 


Comment décririez-vous votre parcours ?


Je décrirais mon parcours comme acharné, j'avais beaucoup la dalle. Je suis quelqu'un de productif, je lâche pas l'affaire, j'aime bien atteindre mes objectifs.


 


Y a-t-il eu des passages difficiles dans votre carrière ?


Oui, il y a toujours des passages difficiles, mais une fois que le public nous valide ça ouvre un peu plus les portes.


 


Quelle est votre but essentiel avec ce dernier album ?


C'est que les gens s'ambiancent pour 2016. C'est un message de festivité, d'ambiance, un truc cool quoi. Surtout avec les temps qui courent, c'est "sad" (triste), c'est malheureux de partout, donc un peu de joie dans ce monde de brutes…


 


Quel est le plus de cet album par rapport aux autres ?


Je trouve qu'il se rapproche plus du mix party 2014. 2015 c'était mon année de signature chez Universal et je les ai laissé gérer le choix des titres. Cette année j'ai repris un peu les rennes, je n'étais pas satisfait du 2015.


 


Comment avez-vous choisi les artistes avec lesquels vous avez créé ce dernier album ?


La plupart du temps ce sont des artistes avec qui je travaille, et souvent ce sont eux qui me sollicitent.


 


Après le succès de "Déconnectés", pourquoi n'avez-vous pas refait de titre avec Kayna Samet dans cet album ?


J'ai refait un titre avec Kayna Samet, mais par faute de temps il n'est pas sorti, c'est un titre avec Mister You. Il est magnifique d'ailleurs, et je pense le mettre pour mon prochain album.


 


Vitaa et MymaMendhy sont les seules figures féminines qui apparaissent dans le mix party 2016, pourquoi ne pas mixer avec plus d'interprètes féminines ?


Il n'y en pas beaucoup, j'aimerais bien que tu m'en conseilles. J'aime bien les voix féminines, je n'ai rien contre.


 


Comme à chaque sortie d'album, certains de vos titres deviennent cultes de l'été, on pense à "j'me sers un revé", "Paris Marrakech", "On fait les bailles" ou encore "Déconnecté"en 2014; à votre avis, quel titre de l'album va faire le nouveau tube de l'été ?


"Pina colada" je pense, ou le titre avec Lartiste aussi, j'aime bien, sinon "Prestige" avec Vitaa. Ce sont les titres qui ressortent le plus, ceux que j'ai le plus kiffés. Auprès du public après dix jours d'exploitation, je trouve que ce sont ceux qui restent le plus dans le tête des gens.


 


Si vous prenez exemple sur un Dj, lequel est-ce ?


Cut Killer, DJ Abdel, DJ Gold fingers sont ceux m'ont influencé. Je les écoute depuis tout petit et ce sont eux qui m'ont donné envie de faire ça, c'est des mecs que je respecte.


 


Vous avez déjà un sacré parcours qui s'est formé au fil des années, quel est votre but prochain en tant que DJ ?


Obtenir un disque d'or, ça serait cool.


Propos recueillis par Lina Badreddine

Lina Badreddine