Maroc.Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste composée de sept membres

Le siège du BCIJ à Salé, à proximité de Rabat. FADEL SENNA / AFP

Une cellule terroriste composée de 7 membres s'activant à Zaouiat Cheikh, Oulad Taima et Marrakech, a été  démantelée  par  le BCIJ (Bureau central d’investigation judiciaire), jeudi 12 juillet, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Selon les données préliminaires, les suspects âgés de 22 à 32 ans, menaient des activités de propagande et d'apologie de Daech et s'activaient à recruter des jeunes en vue de commettre des attentats dans le Royaume et ce, sous la direction d'un dirigeant de l'organisation terroriste internationale.

Selon la même source, les suspects  étaient en contact avec des membres de la cellule démantelée le 14 octobre 2017 à Fès et qui poursuivait les mêmes objectifs.

Un vaste plan terroriste déjoué

Pour rappel, la cellule de Fés a été démantelée, samedi 14 octobre, suite à une opération  de grande envergure menée par le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) à l’aube, à Fès. Onze personnes ont été interpellées lors de cette opération  simultanément dans plusieurs villes du royaume, notamment à Fès, Meknès, Khouribga et Casablanca, Zaouia Cheikh, Sidi Benour, Demnat et Sidi Hrazem.

Les éléments du BCIJ ont saisi chez les mis en cause trois pistolets, des fusils de chasse, de grandes quantités de munitions, des bouteilles de gaz, des bombes lacrymogènes, des armes blanches ainsi que des substances et produits chimiques qui entrent dans la constitution d’explosifs ainsi que des gilets destinés à des ceintures explosives.

L’opération  avait  permis aussi la saisie d’une voiture près de leur planque, propriété d’un des membres de la cellule. La perquisition menée par le BCIJ, dans le domicile familial, à Khouribga, du cerveau de la cellule terroriste, avait permis aussi la saisie de plusieurs produits chimiques suspects susceptibles d’être utilisés dans la fabrication d’explosifs.

Il s’agit notamment de poudres, liquides et engrais blancs, en plus d’un thermomètre, d’un tuyau métallique qui entre dans la fabrication des charges électriques, d’armes blanches, et des manuscrits comprenant des formules chimiques et des procédés de fabrication d’armes à feu.

Mohamed El Hamraoui

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer