Société. Une majorité de « blancs » parmi les suspects de terrorisme au Royaume-Uni

Le nombre de suspects terroristes blancs arrêtés au Royaume-Uni a dépassé en 2019 celui des personnes d’autres origines pour la deuxième année consécutive, selon les chiffres rendus publics par le ministère britannique de l’Intérieur. 

Les chiffres officiels ont montré que 117 Blancs avaient été arrêtés pour suspicion d’infractions terroristes en 2019, contre 111 suspects asiatiques et 21 suspects noirs. Une situation « inédite depuis 2004 », précisent les autorités.

La prise de conscience croissante de la menace des groupuscules d’extrême droite et l’intensification des opérations de police contre eux expliquent en grande partie le changement de tendance des dernières années. En tête de ces groupes figure le National Action, organisation néonazie interdite en 2016, mais divisée en factions qui opéraient sous des noms différents depuis. Plusieurs de leurs membres ont ensuite été arrêtés lors de raids d’envergure.

Le patron de la police a mis en garde contre cette menace, expliquant que l’extrémisme de droite était la menace terroriste à la croissance la plus rapide au Royaume-Uni, ajoutant que les agences de renseignement sont mobilisées pour y faire face. Mais, tous les suspects blancs n’appartiennent pas à la mouvance d’extrême droite.

Raffaello Pantucci, directeur des études de sécurité internationale au Royal United Services Institute (Rusi), a déclaré à The Independent (article en anglais) que les suspects blancs comptent des extrémistes d’extrême droite, mais aussi des convertis musulmans et des personnes d’idéologie « mixte ou peu claire ».

« Le problème posé par l’extrême droite s’accroît. La décision des services de renseignement de se concentrer sur cette menace montre qu’ils la perçoivent comme le principal danger », a précisé l’expert.

Une situation qui fait écho aux récents attentats et aux opérations antiterroristes en Allemagne, qui ont mis en lumière le danger d’attaque terroriste à caractère xénophobe. La police allemande recense ainsi 53 extrémistes dangereux actuellement, alors qu’ils n’étaient que 22 en 2016.

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer