Femme politique #4 : Farida Amrani, “combattante” politique

 Femme politique #4 : Farida Amrani, “combattante” politique


On se rappelle d’elle pour avoir mené la bataille face à Manuel Valls à Evry-Courcouronnes. Cette mère de 3 filles, fonctionnaire territoriale et syndicaliste, continue à s’investir dans sa ville, en se présentant sur la liste citoyenne de Bénédicte Lesieur, soutenue par la France Insoumise. Retour sur le parcours d’une femme, « David » qui s’est opposé au "Goliath" et ancien premier ministre socialiste.



Farida n’a pas peur. Ni des baronnies, ni de tout ceux qui veulent l’empecher de faire de la politique…Née près d’Oujda, elle rejoint avec sa mère, son père, qui construisait les routes, par l’entremise du regroupement familial. D’abord dans le Loiret puis en région parisienne, elle atterrit dans l’Essonne. Son implication politique commence alors qu’elle n’est qu’adolescente. Contrairement à l’idée reçue, elle n’a pas recu de formation politique à proprement parlé. Son implication dans l’association de parents d’eleves va connaître son point culminant en 2013 avec la réforme des rythmes scolaires.


Une rencontre avec l’ancien numéro deux du Front de gauche, Francois Delapierre, marquera son entrée sous les couleurs de ce parti pour les élections. Elle va même jusqu’à se présenter face à l’ancien premier ministre socilaiste, Manuel Valls dans son fief d’Evry. Un combat qui lui laisse un gout amer mais ne la décourage pas. Après sa défaite aux législatives, elle observe l’ancien premier ministre qui ne siège pas à l’assemblée nationale. Parti vers d’autres cieux, il démissionne de son poste. Nouvelle élection mais cette fois ci, ce sont les maires de 6 villes toutes tendances confondues qui soutiennent le candidat d’En Marche.


Comme toute femme en politique, elle a fait l’objet de discrimination qui ne contribuera pourtant pas à lui faire baisser les bras. Si les femmes ne s’impliquent pas en politique, elle le met sur le compte d’un système plus large. Pour elle, la discrimination que vivent les élus de la diversité est liée à la non implication dans la vie de la cité des personnes de la diversité, qui ne votent pas aux élections. Farida Amrani est une battante. Avec sn combat pour la liste de Benedicte Lesieur à Evry Courcouronnes, elle espère bien faire basculer la politique du bon coté…


 


Voir aussi : 


Femme Politique #1 : Rachida Dati : "J'ai un combat et des valeurs claires"


Femme Politique #2 : Alima Boumedienne, candidate citoyenne


Femme Politique #3 : Le combat de la capitale d'Assia Meddah 

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).