Sofia Alaoui remporte le césar du meilleur court-métrage

 Sofia Alaoui remporte le césar du meilleur court-métrage

Sofia Alaoui (à droite) et Margaux Lorrier (à gauche) lors de la 46ème cérémonie des César / @Facebook

Après avoir raflé le Grand prix du jury du Sundance Film Festival en 2020, c’est une autre consécration pour la réalisatrice Franco-Marocaine Sofia Alaoui, qui a remporté le César du meilleur court métrage avec son film “Qu’importe si les bêtes meurent”. La 46ème cérémonie des Césars s’est déroulée le vendredi 12 mars à l’Olympia.

C’est au tour de l’Académie des arts et techniques du cinéma de décorer le court-métrage de Sofia Alaoui, “Qu’importe si les bêtes meurent”. “Maman, je ne te remercierai jamais assez d’avoir toujours cru en moi quand tout le monde se demandait ce que j’allais devenir”, a-t-elle déclaré en acceptant le césar, dans un bel hommage rendu à sa mère.

Sorti en 2019, produit par la Bayonnaise Margaux Lorier et la société Jiango Films fondée par la réalisatrice, ainsi qu’avec le soutien du Centre cinématographique marocain (CCM), le film est loin d’être passé inaperçu.

>> Lire aussi : Sofia Alaoui, étoile montante, représentera le Maroc aux César 2021

Un film acclamé à travers le monde

Le court métrage a remporté le Grand prix du jury à la compétition internationale du prestigieux festival de Sundance, aux Etats-Unis, en janvier-février 2020. Il est l’un des principaux festival au monde.

“Qu’importe si les bêtes meurent” a également participé à la compétition officielle du Festival international du film de court métrage de Clermont-Ferrand (février 2020), le plus grand rendez-vous du film de court métrage dans le monde, avant de participer au Festival national du film de Tanger (février-mars 2020), puis au Festival international du court métrage de Sao Paolo (août 2020) et au Festival international du film francophone de Namur (octobre 2020).

>> Lire aussi : « Qu’importe si les bêtes meurent » : le cinéma marocain à l’honneur !

Une nomination aux Oscars

C’en est loin d’être fini pour la réalisatrice. Après les Césars, “Qu’importe si les bêtes meurent” a été nominé par l’Académie des Oscars, dont la cérémonie est prévue pour le 26 avril 2021. Une carrière qui s’annonce plus que prometteuse pour l’artiste.

>> Lire aussi : Césars 2021 : Le triomphe de Sami Bouajila et Mehdi Barsaoui

Malika El Kettani