Alger menace France 24 de lui retirer définitivement son accréditation

 Alger menace France 24 de lui retirer définitivement son accréditation

Rien ne va plus entre Alger et France 24. Ammar Belhimer, le ministre algérien de la Communication a menacé ce samedi 13 mars la chaîne de télévision internationale de “retrait définitif” d’accréditation. En raison, selon lui, de son “parti pris flagrant” dans la couverture des manifestations du mouvement pro démocratie du Hirak.

 

“Un dernier avertissement avant retrait définitif de l’accréditation a été adressé à France 24”, a prévenu le ministère dans un communiqué. “Le parti pris de France 24 dans la couverture des marches du vendredi est flagrant, allant jusqu’à recourir sans retenue aucune à des images d’archives pour les antidater afin de porter secours à un résidu antinational constitué d’organisations réactionnaires ou séparatistes, aux ramifications internationales”, a-t-il accusé.

Le ministre de la Communication a convoqué le bureau de la chaîne de télévision, accrédité à Alger pour le mettre en garde contre ce qui “s’apparente à une activité subversive, illustrée par des pratiques peu professionnelles hostiles à notre pays”.

“A bien des égards, le matraquage et les montages de France 24 relèvent de la mauvaise foi, d’un négativisme outrancier et du dénigrement”, relève le ministère de la Communication, ajoutant qu’il est “clairement établi aujourd’hui que l’exercice vise à manipuler l’opinion publique et à ternir l’image de l’Algérie”.

 

 

Nadir Dendoune