Tanger. Démantèlement d’une cellule terroriste affiliée à Daech

 Tanger. Démantèlement d’une cellule terroriste affiliée à Daech

Composée de quatre individus âgés entre 23 et 26 ans, une cellule terroriste affiliée à l’organisation Daech, active dans la ville de Tanger, a été démantelée lundi matin par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), sur la base de renseignements fournis par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire.

Selon un communiqué du BCIJ, les éléments du groupe d’intervention rapide, qui ont entamé les opérations d’intervention simultanément dans quatre sites au quartier “El Aouama” à Tanger, ont été contraints de tirer des balles de sommation à titre de précaution, permettant d’éviter le danger terroriste et d’interpeller le suspect principal et trois membres de cette cellule. Les perquisitions ont permis la saisie d’armes blanches, d’équipements et de supports électroniques qui seront soumis à l’expertise nécessaire par le laboratoire d’analyse des traces et des preuves numériques, indique le communiqué.

>> Lire aussi : La cellule de Témara préparait un attentat identique à celui d’Argana

Projets terroristes dangereux

Selon les premiers éléments de l’enquête, les membres de la cellule terroriste, qui n’ont pas pu rejoindre les camps de Daech dans la région du Sahel au sud du Sahara, ont décidé d’adhérer à des projets terroristes dangereux et imminents, ce dans le but de déstabiliser la sécurité et la stabilité du Royaume à travers des méthodes terroristes inspirées des opérations que l’organisation menait en Syrie et en Irak. Les investigations ont débouché sur’une vidéo attestant d’une allégeance faite par l’émir de cette cellule terroriste au soit-disant émir actuel de l’organisation Daech, menaçant d’obtempérer aux ordres et orientations servant l’agenda de cette organisation terroriste, a fait savoir la même source. L’endroit de l’enregistrement de la vidéo a été identifié aux environs du quartier Beni Mekada à Tanger, a relevé le BCIJ, ajoutant que l’observation de l’état des lieux a permis de constater un dessin mural imitant “l’étendard de Daech”.

>> Lire aussi : Maroc. Opération antiterroriste de grande envergure dans plusieurs villes

Ramifications éventuelles

Les mis en cause interpelés dans le cadre de cette cellule terroriste ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête préliminaire, menée sous la supervision du parquet compétent chargé des affaires du terrorisme, en vue de dévoiler tous leurs plans et projets terroristes et de déterminer toutes les ramifications et les liens éventuels de cette cellule terroriste conclut le communiqué.

Avec MAP

Malika El Kettani