Tunisie.L’amitié tuniso-marocaine s’affiche à Genève

Des rumeurs en lien avec les récents contentieux footballistiques disaient les relations entre les deux pays mal en point. Mais depuis le sommet onusien de Genève, les chefs du gouvernement tunisien et marocain ont affiché une amitié au beau fixe.

Une séance de travail a eu lieu, visiblement en toute décontraction, entre les deux délégations

L'ambiance était aux grands sourires et aux poignées de mains appuyées lorsque le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a rencontré aujourd’hui mardi 11 juin son homologue marocain Saâdeddine Othemani, au siège de l’ONU à Genève, en marge de la 108ème session de la Conférence internationale du travail (CIT) qui se déroule du 10 au 21 juin courant.

Selon un communiqué publié aussitôt par la présidence du gouvernement tunisien, la rencontre a traité des relations de coopération et de fraternité tuniso-marocaine, avant la rencontre durant la même matinée entre Youssef Chahed et son homologue russe, Dmitri Medvedev.

« Aucune brouille diplomatique, bien au contraire »

48 heures auparavant, c’est le secrétaire d'État tunisien chargé de la Jeunesse, Abdelkoddous Saâdaoui, qui avait le premier fermement nié toute brouille entre les deux pays : « Soyons clairs, il n’y a absolument aucun problème entre les deux Etats tunisien et marocain, quoi qu’en disent les réseaux sociaux après que les esprits s’y soient échauffés »… Allusion au contentieux qui oppose toujours le club de l’Espérance sportive de Tunis, finaliste de la Ligue des champions avec le Wydad Athletic Club de Casablanca, contre les instances de la CAF qui ont décidé le 5 juin dernier de faire rejouer le match.

Un litige qui avait d’emblée revêtu un caractère politique après que le chef du gouvernement Youssef Chahed ne réagisse à chaud sur son compte Twitter, en qualifiant la décision de la CAF de « mascarade », tout en s’indignant de l’argument sécuritaire invoqué par l’instance footballistique africaine, lui qui était présent en personne sur place le 31 mai au stade de Radès.  

Plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement prennent part à la conférence annuelle de l’OIT les 10 et 11 juin à Genève, cette année à l’occasion de son centenaire. Après plusieurs accords signés en 2017 entre Chahed et Othmeni, l’ex secrétaire d’Etat tunisien chargé du Commerce extérieur, Hichem Ben Ahmed, avait affirmé fin 2018 que les échanges commerciaux tuniso-marocains restaient encore « en deçà des attentes ».

Un constat confirmé par l’ambassadrice marocaine à Tunis, Latifa Akharbach, qui avait alors rappelé que le seuil souhaité des 500 millions de dollars d’échanges à l’horizon 2020 était encore loin : au moment où le Maroc occupe la troisième place en terme de partenariat économique avec la Tunisie au niveau maghrébin et arabe, le volume d’échanges commerciaux n’avait atteint en 2017 qu’environ 830 millions de dinars tunisiens, dont 588 millions d’importation et 260 millions d’exportation, soit un taux de couverture ne dépassant pas 45%.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer