Mohammed VI : le Maroc déterminé à contribuer à l’émergence d’une nouvelle Afrique

 Mohammed VI : le Maroc déterminé à contribuer à l’émergence d’une nouvelle Afrique

Le 29e Sommet de l’Union africaine (UA) tenu le 3 Juillet 2017 à Addis-Abeba en Ethiopie. MINASSE WONDIMU HAILU / ANADOLU AGENCY / AFP


Le roi Mohammed VI a réaffirmé la volonté du Royaume de consolider ses liens avec les pays africains, soulignant notamment les limites de la coopération classique Nord-Sud. 


Dans un discours lu par le prince Moulay Rachid adressé, lundi 3 juillet au 29e sommet de l’Union africaine (UA) qui se tient à Addis-Abeba, Mohammed VI a réitéré l’engagement du Maroc dans le chantier de la réforme de l’union pour rendre ses institutions plus efficaces. Le roi du Maroc a aussi salué l’action du président guinéen, Alpha Condé, à la tête de l’organisation, ainsi que le rôle du chef d’État rwandais, Paul Kagamé, dans le chantier de la refonte des institutions.


Parmi les principaux points soulevés, la coopération interafricaine et les questions prioritaires pour l’Afrique (lutte contre le chômage des jeunes, migration…). À ce sujet, Mohammed VI a appelé à orienter de façon urgente le dividende démographique vers l’émergence du continent, en misant sur l'éducation, l'enseignement supérieur et la formation professionnelle.


Pour une vision africaine commune sur la migration


Pour ce qui concerne la migration, le roi Mohammed VI a indiqué que le Maroc soumettra une contribution axée sur une "vision africaine commune sur la migration". Le roi Mohammed VI a souligné la détermination du Maroc à contribuer à l’émergence d’une nouvelle Afrique, « une Afrique forte, une Afrique audacieuse qui prend en charge la défense de ses intérêts, une Afrique influente dans le concert des Nations ». « Pour définir cette nouvelle Afrique, il convient de s’affranchir de toute illusion, de rejeter les chimères. La nouvelle Afrique que nous appelons de nos vœux doit au contraire s’appuyer sur une vision concrète et pragmatique, apte à faire naître une Afrique conquérante et solidaire », a affirmé le roi Mohammed VI.


Dans son discours adressé au 29ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, le roi du Maroc constate qu’à cette heure, les défis auxquels est confronté notre continent prolifèrent : multiplication des acteurs non-étatiques donnant lieu à de nombreuses zones grises, menaces du terrorisme transnational et de l’extrémisme violent et impacts du réchauffement climatique. Face aux nouvelles menaces qui guettent le continent, le roi du Maroc a souligné la nécessité que l’UA entame sa mue, afin d’apporter des réponses adéquates et appropriées.


Pour le roi du Maroc, la réforme de l’Union africaine constitue en effet un chantier important, dans lequel le Maroc s’investira aux côtés de ses pays frères. Et d’ajouter que « Nous avons toujours été convaincus que l’Afrique peut transformer ses défis en authentique potentiel de développement et de stabilité. Sa croissance démographique, ses institutions, la migration et la jeunesse constituent des opportunités qu’il nous incombe collectivement de saisir ».


Mohamed El Hamraoui

Mohamed El Hamraoui