Nouvelles déportations de migrants vers le Niger

 Nouvelles déportations de migrants vers le Niger

Convoi de camion dans le Sahara (illustration)


Les opérations de déportation de personnes étrangères continuent d’avoir lieu au sud de l’Algérie, à la frontière avec le Niger. Des centaines de migrants subsahariens ont encore été expulsés ce dimanche. Ils avaient été arrêtés les jours précédents à Alger et dans la ville de Blida.


Ces personnes originaires de différents pays d'Afrique de l'ouest et d'Afrique centrale ont été acheminées au camp de Tamanrasset, dernière ville importante avant le Niger. Des camions de l'armée algérienne les ont ensuite emmenées vers la frontière. Les migrants ont dû marcher jusqu'à Assamaka du côté nigérien, d’où ils devaient être acheminés vers Arlit puis Agadez. Selon les associations de la région, ils seront libres de leurs mouvements.


Cette opération fait suite à deux autres du même type survenues en septembre et octobre derniers, où plus d'un millier de personnes avaient été expulsées de façon similaire. En décembre 2016 déjà, entre 1400 et 2000 personnes avaient été arrêtées en quelques heures et déportés vers le Niger.


Rached Cherif


Voir aussi :


 


Algérie. Le Croissant-Rouge justifie la déportation de centaines de migrants à cause de la « promiscuité »


Tunisie. Des migrants expulsés à travers la forêt et abandonnés en pleine nuit en Algérie

Rached Cherif