CAN 2022 : le covid joue les trouble-fêtes dans la préparation de l’Algérie

 CAN 2022 : le covid joue les trouble-fêtes dans la préparation de l’Algérie

Le sélectionneur de l’Algérie est furieux après l’annulation par la Gambie d’un match de préparation de la CAN

La Gambie a annulé samedi ses deux matchs de préparation à la Coupe d’Afrique des nations en raison de cas de covid dans son effectif. Il s’agit des rencontres avec l’Algérie prévue le jour même et avec la Syrie programmée le 4 janvier. Une décision qui renforce l’incertitude sur le bon déroulement de la CAN qui doit démarrer le 9 janvier.

« En raison de l’indisponibilité de 16 joueurs, représentant 57 % des 28 convoqués, nos matchs amicaux de préparation à la CAN contre l’Algérie et la Syrie ont tous deux été annulés », a annoncé samedi la Fédération gambienne de football (GFF) dans un communiqué. Ces absences sont le fait du covid, mais aussi de « maladies, des blessures et des restrictions de voyage », a listé le sélectionneur belge Tom Saintfiet.

La situation pose question à 11 jours du premier match de phase finale de CAN de l’histoire de la Gambie. Le pays se rend en effet pour la première fois au tournoi continental. Le pays d’Afrique de l’Ouest doit affronter le 12 janvier la Mauritanie en première journée de la phase de groupe. Quatre jours plus tard, c’est au tour du le Mali, puis de la Tunisie le 20 janvier.

 

L’Algérie en colère

L’annulation du match à Doha contre l’Algérie a provoqué l’ire des Fennecs. La « partie gambienne a décidé de manière unilatérale et à quelques heures de ce match d’annuler cette rencontre sous prétexte que cette sélection enregistre l’absence d’un gardien de but ! », s’est insurgée la Fédération algérienne (FAF) par communiqué.

Lire aussi >> CAN 2022 : On connaît la composition des groupes de la phase de poules

« La Fédération algérienne de football (…) entreprendra les démarches qui s’imposent pour dénoncer l’attitude désobligeante de la partie gambienne », ajoute le texte.

L’Algérie, championne d’Afrique en titre et favorite de la CAN, perd ainsi une phase clé de leur préparation. Les hommes de Djamel Belmadi devront se contenter du seul match contre le Ghana le 5 janvier pour affûter leur jeu.

Mohamed C.