Confinement : Le Maroc s’achemine vers une autre prolongation

 Confinement : Le Maroc s’achemine vers une autre prolongation

Maroc – Casablanca – 28 mai 2020. FADEL SENNA / AFP

Les autorités du Royaume du Maroc s’acheminent vers une prolongation de l’état d’urgence sanitaire et du confinement pour deux semaines après le 10 juin,  pour éviter les risques de débordement dans les grandes villes côtières.

Selon  des sources concordantes, l’instauration d’une nouvelle étape du confinement, vise à éviter l’apparition d’autres foyers de contamination au Covid-19. Comme à Salé où on enregistre 23 cas dans un foyer professionnel, dimanche 7 juin. Cette prolongation sera la troisième depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire  au Maroc, le 20 mars dernier. La dernière décision revient au ministère de l’Intérieur et au  ministère de la Santé.

Bilan

Cette prolongation accompagnera cette fois avec des mesures d’assouplissement, notamment pour les professionnels et les activités économiques. Selon le dernier bilan, “73 nouveaux cas d’infection au coronavirus et 49 guérisons ont été enregistrés” au Maroc le 7 juin.

Ce nouveau bilan porte à 8.224 le nombre de contaminations dans le Royaume depuis la déclaration du premier cas le 2 mars dernier. Soit “22,6 cas pour 100.000 habitants et à 7.364 le nombre des personnes totalement rétablies (89.5%)”, selon le Dr Mouad Mrabet, coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé.

>>Lire aussi : Les Marocains, bons élèves pendant le confinement

Nouveaux cas

D’autre part, on peut exclure 16.423 cas supplémentaires  après des résultats négatifs d’analyses effectuées au laboratoire. Soit un total de 297.729 cas exclus depuis le début du virus. Le nombre de décès reste stable à 208 cas, soit un taux de létalité de 2,5%.

Par répartition géographique des nouveaux cas, on en recense 25 à Rabat-Salé-Kénitra (dont 23 enregistrés dans un foyer professionnel). 15 à Marrakech-Safi, 13 à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, 7 à Casablanca-Settat et autant à Fès-Meknès, 5 cas à Béni Mellal-Khénifra et un seul cas dans la région de Souss-Massa, précisément dans la ville de Agadir Ida-Outanane. Parmi les 73 nouveaux cas confirmés, 68 sont détectés dans le cadre du système de suivi des sujets-contacts, soit 93% des nouveaux cas, lequel suivi concerne jusqu’à présent “un total de 48.775 cas.  7.249 sujets-contacts, soit 14%, sont toujours placées sous surveillance médicale”.

>>Lire aussi : Déconfinement : ce qu’il fait retenir des mesures de la phase 3

Casablanca et Settat, les plus affectées

652 patients sont actuellement sous traitement ou font l’objet de suivi médical au niveau national, soit 1,8 cas pour 100.000 habitants. Ces cas se concentrent essentiellement au niveau des régions de Casablanca-Settat (278), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (136), Marrakech-Safi (127). La région de Laâyoune-Sakia El Hamra ne compte plus qu’un (01) seul cas actif. Les régions de Dakhla-Oued Eddahab et Drâa-Tafilalet ne comptent aucun cas actif.

La moyenne d’âge de ces cas actifs se situe autour de 33 ans, avec 58% des hommes et 42% des femmes.  2.5% de ces cas se trouvent en réanimation ou en soins intensifs. Alors que 92.6% d’entre eux ne présentent pas de symptômes cliniques ou des symptômes très légers. Par ailleurs, 16 cas se trouvent en réanimation ou soins intensifs. Quatre d’entre eux sont sous respiration artificielle. Avec l’amélioration de l’état de santé d’un cas au Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd de Casablanca.

Mohamed El Hamraoui