La littérature marocaine se questionne sur son avenir

 La littérature marocaine se questionne sur son avenir

La littérature marocaine pense demain. Sur une scène de la Maison de la Poésie à Paris, 7 romanciers et poètes marocains, des deux genres, arabophones et francophones, du Maroc et de France ont participé à une rencontre autour de la littérature marocaine. Le but : partager une réflexion sur leur entrée en littérature. Le débat s’est voulu animé sur les parcours d’écriture avec la question linguistique en toile de fond. Et ce n’est que le début d’une série de rencontres autour de la littérature marocaine qui se tient toute la semaine à Paris.

 

>>Lire aussi : Hédi Slimane et Leila Slimani : les deux Français les plus influents du monde

Autres événements cette semaine : 

Faculte Paris X Nanterre / séminaire de Jean-Marc Moura / mercredi 27 novembre à 10h. Salle LR 05, bâtiment Paul Ricoeur. Avec Jalal El Hakmaoui, Mustapha Kebir-Ammi, Yasmine Chami, Youssouf El Alamy, Lamia Berrada-Berca

Librairie Karthala, 22 Boulevard Arago, 75013 Paris, Jeudi 28 Novembre à 19h00 avec Mustapha Kebir-Ami, Youssef Fadel, Yasmine Chami, Jalal El Hakmaoui et Mohamed Hmoudane

 

 Voir Aussi :

L’interview du poète et romancier, Mohamed Hmoudane

 L’interview du poète et directeur de la revue Electron Libre, Jalal El Hakmaoui

 

 

 

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).