Enseignants : le gouvernement précise les contours de la prime

 Enseignants : le gouvernement précise les contours de la prime

Jean-Michel Delage / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les enseignants et soignants scolaires vont recevoir une prime pour leur mobilisation exceptionnelle lors de la pandémie. Annonce du gouvernement hier, le 19 mai.

La prime pour les enseignants ira de 330 à 1 000 euros. Elle récompensera l’engagement des 65 000 salariés particulièrement mobilisés dans la lutte contre le coronavirus. Il s’agit principalement des enseignants qui ont accueilli les enfants de soignants mais également des infirmiers mobilisés dans les établissements scolaires ou encore des personnels administratifs présents pendant la crise.

L’Etat versera trois niveaux de primes, en une seule fois, même si aucune date n’a encore été fixée. L’établissement des paliers s’établissent en fonction du nombre de jours pendant lesquels ces salariés ont été mobilisés : 330 euros pour 4 jours à 9,5 jours de mobilisation ; 660 euros pour 10 à 15,5 jours et 1 000 euros plus de 16 jours.

>>Lire aussi : Supermarchés : Promotions sur la prime rabotée ou inexistante

Prime à l’ensemble des fonctionnaires

Cette annonce du ministère de l’Education nationale vient préciser les contours de la prime promise par le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, à l’ensemble des fonctionnaires qui ont dû faire face à une hausse de leurs activités pour remplir leur mission de service public.

Militaires, magistrats et soignants de l’hôpital public sont les principaux concernés. Ce dispositif devrait coûter une cinquantaine de millions d’euros.

 

Chloé Juhel

Chloé Juhel