Une production industrielle de chicha démantelée

 Une production industrielle de chicha démantelée

Artur Widak / NurPhoto / AFP


C’est un des plus gros coups de filet réalisé par les douanes françaises. Ce week-end, 740 kilos de tabac à chicha ont été saisis à Herblay, dans le Val d’Oise.


Du tabac en grande quantité mais également des emballages, des arômes et du glucose liquide. La Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières ont mis la main, la semaine dernière, sur un « laboratoire » qui fabriquait du tabac à narguilé et qui se dissimulait derrière les murs d’un entrepôt spécialisé dans les meubles d’origine syrienne, selon des informations du journal Le Figaro.


Ce genre de démantèlement est une première en France même si les autorités douanières saisissent de plus en plus souvent du tabac à narguilé, produit illicitement.


En 2017, plus de 238 tonnes de tabac ont été saisies sur le territoire français. Un phénomène qui prend de l’ampleur du fait de la hausse du prix du tabac à chicha aux Emirats arabes unis.


Montant total : 13O 000 euros


Selon les premiers éléments de l’enquête, le tabac provenait du Portugal, les arômes et les emballages, justement, des Emirats arabes unis et de Turquie.


Le montant total de la marchandise saisie est estimé à 130 000 euros. Les douanes estiment que ce laboratoire pouvait fournir chaque semaine une tonne de tabac à destination des bars à chichas d’une grande partie de la région parisienne.


Chloé Juhel

Chloé Juhel

Chloé Juhel