Recours contre l’élection de Manuel Valls : le Conseil constitutionnel rendra sa décision cette semaine

 Recours contre l’élection de Manuel Valls : le Conseil constitutionnel rendra sa décision cette semaine

Farida Amrani candidate de la France insoumise dans la 1ère circonscription du département de l’Essonne


Dans quelques jours, on sera fixé. L'élection législative de juin dernier qui a vu Manuel Valls l'emporter d'une courte tête va-t-elle être invalidée pour irrégularités ? C'est ce qu'espèrent Farida Amrani candidate de la France insoumise dans la 1ère circonscription du département de l'Essonne, et son suppléant Ulysse Rabaté qui avaient failli remporter le scrutin, face à l'ancien Premier ministre, le 18 juin dernier.


Manuel Valls avait été élu député avec 139 petites voix d'avance. Dès l'annonce des résultats, Farida Amrani et ses proches avaient contesté la victoire de Manuel Valls. Le temps de constituer un dossier, ils avaient déposé un recours devant le Conseil constitutionnel.


Ce lundi 4 décembre, vers 10h, ils étaient réunis devant les Sages. "On était accompagné de notre avocat. Manuel Valls, qui avait dit qu'il ne viendrait pas, était finalement présent", témoigne Ulysse Rabaté. Manuel Valls s'est présenté devant le Conseil constitutionnel mais n’a pas dit un mot. "Il n'avait pas l'air très rassuré", lâche Ulysse Rabaté.


Caché derrière les vitres teintées de sa voiture, l'ancien Premier ministre est arrivé à 10 heures, avant de repartir une demi-heure plus tard, à la fin de l'audience.


"Laurent Fabius nous a informé que la décision du Conseil constitutionnel allait être rendue dans quelques jours. Alors, encore un peu de patience", précise Ulysse Rabaté.


Farida Amrani et son équipe avaient donc déposé un recours devant le Conseil constitutionnel parce que, selon eux, des documents d'émargements comporteraient des anomalies : des différences très sensibles de signatures entre les premier et second tours" seraient observables pour "un nombre important d'électeurs". Certaines listes porteraient également "des signatures doubles" se caractérisant par la présence d'une première signature au crayon à papier, recouverte d'une signature à l'encre.


L'équipe de la candidate avait posté à l'époque une photo montrant ces signatures étranges sur son compte Twitter. Farida Amrani affirme avoir des preuves de ces irrégularités et faire confiance à la justice de son pays.


Si le Conseil constitutionnel tranche en sa faveur, une élection partielle sera organisée dans les prochains mois : les juges devraient rendre leur décision dans la semaine.


Nadir Dendoune


Lire aussi :


Battue aux Législatives par Manuel Valls, Farida Amrani dépose plainte pour fraude électorale devant le tribunal


"Cette élection doit être invalidée", Farida Amrani et Ulysse Rabaté, à propos de l'élection de Manuel Valls


Farida Amrani (FI) a déposé son recours contre l’élection de Manuel Valls


 


Élections législatives : Farida Amrani VS Manuel Valls

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune