Un tournoi de foot pour résister et lutter contre les discriminations

 Un tournoi de foot pour résister et lutter contre les discriminations

7e édition de « Footez-nous la paix »


Un tournoi de foot pour lutter contre les discriminations, telle est l'idée portée par le Mouvement des Jeunes Communistes (MJCF) de France du Val-de-Marne (94). Ce week-end (9 juillet), avait lieu la septième édition de « Footez-nous la paix ». La recette reste la même : rassembler des personnes de tous horizons autour du foot et inclure un temps d'échange autour d'une thématique liée aux discriminations.


Contre toutes les discriminations


Si les Jeunes Communistes ont choisi l'option tournoi de foot pour lutter contre les discriminations, c'est qu'il y a eu un élément déclencheur bien précis : « Le tournoi est né au moment où il y avait la polémique quand Laurent Blanc a voulu instaurer des quotas en équipe de France. Ça nous avait choqué ! » explique Mélissandre Mallée, co-coordinatrice du tournoi.


Effectivement, fin 2010, des dirigeants de la Direction technique nationale de la Fédération française de football, dont le sélectionneur des Bleus, Laurent Blanc, auraient approuvé dans le plus grand secret, fin 2010, le principe de quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation et les écoles de foot du pays.


La polémique avait pris beaucoup d'ampleur à l'époque, notamment parce que le football est vu depuis 1998 [Victoire de la France en Coupe du monde, ndlr] un véritable vecteur d'intégration. Ce sport, qui touche toute les catégories sociales, est donc idéal pour des messages de diversité et pour sensibiliser à divers causes : « Dans la symbolique, nous nous étions dits, faire un tournoi de foot mixte, qui s'adresse à des jeunes divers, des quartiers populaires…, c'est aussi notre conception de la street politique. Il faut arrêter de croire que ce sont les gens qui vont venir à la politique, à un moment donné il faut aller les chercher » indique la co-coordinatrice du tournoi.


Résistance


Tout au long de l'année la MJCF Val-de-Marne travaille en mettant en avant la conception de la politique concrète et solidaire. Et ce, notamment, par le biais d'une équipe de football créée en 2013 par les Jeunes Communistes : l'Etoile rouge du Val-de-Marne, équipe mixte coorganisatrice de « Footez-nous la paix ».


Cette année le thème est « Liberté pour les prisonniers politiques, de Bagui Traoré à Marwan Barghouti ». Un thème presque évident pour les organisateurs, un mois après la fin de la grève de la faim des prisonniers politiques palestiniens, et surtout pour continuer de soutenir le combat d'Assa Traoré pour la vérité sur la mort de son frère Adama et l'emprisonnement de son autre frère Bagui :


« Aujourd'hui, quand on voit les éléments pour lesquels Bagui Traoré est emprisonné, ça ne tient pas la route. Donc bien sûr que son incarcération est politique. Comme aujourd'hui, l'emprisonnement systématique des militants palestiniens, et non militants, a un un but : casser la résistance ; pour Bagui, c'est une volonté de casser la résistance de la famille Traoré. Comment faire pression pour les casser. Dans tous les pays, on se rend compte qu'emprisonner des personnes qui œuvrent dans un but de résistance est une des manières les plus faciles pour un pouvoir politique de tenter de briser cette résistance » s'indigne Mélissandre Mallée.


Lutter contre les discriminations, soutenir les combats, les résistances. Si l'organisation d'un tournoi de foot ne réglera pas tout, le fait de pouvoir amener les jeunes et les moins jeunes à discuter est déjà une victoire pour cette initiative de « politique concrète et solidaire ».


CH. Célinain

Charly Celinain

Charly Celinain