Une femme et sa fille blessées dans une agression à caractère islamophobe

 Une femme et sa fille blessées dans une agression à caractère islamophobe


Les faits remontent au 9 avril. Samira* et sa fille Naïma*, 8 ans, sont l’objet d’une agression, dont le caractère islamophobe fait peu de doute, selon le récit qu’en font les intéressées, soutenues par le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF)


L’altercation débute avec une accusation lancée gratuitement contre la mère de famille dans une braderie à Lens. Une vendeuse exposant des verres prétend que la femme a volé un verre qu’elle exposait. Samira lui propose alors de la fouiller, mais la commerçante répond qu’elle « ne fouillait pas les gens comme nous », avant d’ajouter que les « Arabes étaient connus pour ça », raconte la victime.


Alors que la femme et sa fille s’éloignent du stand de la vendeuse hors d’elle, la première reçoit un verre en pleine tête et sa fille un autre projectile dans le dos. Le diagnostic établi à l’hôpital, où elles sont emmenées par les pompiers, est sévère avec une déchirure de la cornée. Le médecin lui prescrit 10 jours d’incapacité temporaire de travail (ITT), assorti de 2 mois d’ITT supplémentaires en raison des effets psychologiques sur sa fille, indique le CCIF dans un communiqué. L’auteure de l’agression a tenté de prendre la fuite avant l’arrivée de la police.


Le CCIF « condamne fermement cette agression et est déterminé à apporter son plein et entier soutien à Samira et sa fille », indique-t-il dans un communiqué. « Nous espérons que ce nouveau gouvernement prendra la mesure de l’ampleur de ces agressions. De fait, nous attendons du nouveau président qu'il applique son programme dans lequel il déclare : “Nous ferons de la lutte contre la discrimination une priorité nationale” ».


R.C

admin