“Grands défis économiques” : climat, inégalités et démographie

 “Grands défis économiques” : climat, inégalités et démographie

© Eric TSCHAEN/REA/ Olivier Blanchard et Jean Tirole remettent le rapport sur “Les grands defis economiques” à Emmanuel Macron

Mercredi 23 juin, Emmanuel Macron a reçu le rapport de la commission sur les « grands défis économiques ». Nous rappelons qu’en janvier 2020, le président de la République a fait appel à deux pointures de l’économie à l’échelle mondiale, Jean Tirole, Prix Nobel, et Olivier Blanchard, ancien chef économiste du Fond monétaire international (FMI), afin d’élaborer un rapport sur les défis économiques majeurs des années à venir. 

Pour répondre à la commande du chef de l’Etat, le binôme a constitué une commission réunissant 25 économistes, répartis à parts égales entre Français, Européens et non Européens. En dépit du contexte pandémique, la commission a travaillé pendant plusieurs mois par visioconférence en se focalisant sur la France.

Le rapport final, totalisant 500 pages, a mis l’accent sur trois défis structurels et qui méritent toute l’attention : le défi climatique, le défi des inégalités et celui de la démographie. La commission comprend des économistes libéraux, mai aussi de gauche comme Paul Krugman ou Dani Rodrik. 

Inégalités

Sur le chapitre des inégalités, la commission fait des propositions audacieuses comme la réforme de la fiscalité des transmissions ou l’imposition des expatriés en France, ou la taxation du capital qui sera facilitée par l’échange de données fiscales conformément à l’initiative de l’OCDE ou des mécanismes de lutte contre « le dumping social » pratiqué par un certain nombre de pays comme le travail des enfants ou le travail forcé. 

Climat

En ce qui concerne les enjeux climatiques, la commission recommande de fixer un prix au carbone pour dynamiser la transition écologique auprès des ménages et des entreprises. Pour la commission, la taxe carbone est un levier efficace pour mettre en oeuvre la transition et les recettes induites doivent être orientées vers les ménages à faible revenu pour tenir compte des revendications des gilets jaunes. Par ailleurs, afin de ne pas dégrader la compétitivité des entreprises européennes, il faut adopter une politique de taxe carbone aux frontières de l’Europe. 

>> Voir aussi : Jeremy Rifkin, le prospectiviste optimiste

Démographie

Face à la problématique du vieillissement de la population en France et son impact futur sur les grands équilibres macroéconomiques, la commission est revenu sur l’impératif de la réforme des retraites par points, tout en confirmant son indépendance totale dans ses réflexions et propositions. 

Le rapport développe des arguments solides pour allonger la durée du travail tout en offrant une certaine liberté pour ce qui est du choix de l’âge de départ en retraite. Et pour les salariés qui ont une faible rémunération, ils bénéficieront de la distribution de points gratuits pour améliorer leurs pensions. La commission insiste aussi pour augmenter le taux d’emploi des personnes issues de l’immigration, notamment des femmes.

À quelques mois des élections présidentielles en France, ce travail participera certainement à animer le débat au sein de l’Elysée et des partis politiques. 

>> Lire aussi : Emmanuel Macron compte réactiver l’ascenseur social

Malika El Kettani