Harcelée dans la rue, elle filme la scène pour montrer ce que les femmes vivent au quotidien

 Harcelée dans la rue, elle filme la scène pour montrer ce que les femmes vivent au quotidien

Harcelée dans la rue, elle filme la scène pour montrer ce que les femmes vivent au quotidien

Harcèlement de rue, Ariane a décidé cette fois de filmer la scène pour avoir “une preuve de ce que les femmes vivent au quotidien”. Elle pousse un coup de gueule pour faire passer plusieurs messages.

Ariane était assise dans son arrêt de bus. Elle a vu quelqu’un de loin qui commençait à l’interpeler, ensuite il s’est approché d’elle. Elle a mis ses écouteurs pour faire semblant de ne pas entendre. Il a commencé à crier. Elle s’est mise à filmer la scène. La peur monte, elle panique mais ne voulait pas le montrer. “On ne sait pas, dit-elle, à quoi s’attendre, s’il a un couteau sur lui, s’il va me gifler. J’ai décidé de poster la scène sur les réseaux sociaux pour montrer ce qu’on vit tous les jours,”a-t-elle dénoncé.

<< Lire aussi :Calais : Migrants et aidants harcelés malgré l’urgence sanitaire

Ariane est désolée que même ses proches, son père, ne peuvent pas comprendre “ce qu’on vit tous les jours”. Pour eux c’est banal dans la vie d’une femme, à mes yeux, non. S’il voulait me parler, il aurait dû demander la permission d’abord. ”

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-harcelement-de-rue_1509816.html

Ariane dénonce le fait que des femmes en France et partout dans le monde subissent ces agressions verbales et physiques sexistes au quotidien parfois très violentes. Et que c’est devenu presque banal.

 

 

Mishka Gharbi