Jean Castex, un nouveau premier ministre proche de Sarkozy

 Jean Castex, un nouveau premier ministre proche de Sarkozy

La nouvelle est tombée à midi. Edouard Philippe n’est plus le Premier Ministre du Président Macron. Ce rôle incombe dorénavant à Jean Castex, un proche de Nicolas Sarkozy, qui était délégué interministériel au déconfinement.

Emmanuel Macron a faix le choix de la technocratie plutôt que de la politique. Après avoir “écarté” Edouard Philippe, le président de la République a fait le choix de “Monsieur Déconfinement”, Jean Castex comme Premier Ministre. Une volonté d’incarner un “nouveau chemin” même si on ne peut le considérer comme un nouveau personnage politique.

>>Lire aussi : Urgent : Démission du gouvernement Edouard Philippe

Un gersois, élu local et technocrate

Ce haut fonctionnaire, énarque de 55 ans a vécu la totalité de sa carrière dans la fonction publique. On se rappelle de lui comme secrétaire général adjoint de la Présidence de la République sous Nicolas Sarkozy à partir de 2010 jusqu’en 2012 en charge des questions sociales. L’ancien président fait d’ailleurs parti de ceux qui ont été les premiers à le féliciter.

Implanté à Prades, une petite commune des Pyrénées-Orientales, le nouveau premier ministre a un ancrage local fort (conseiller régional et conseiller départemental). Il est connu pour sa bonne connaissance des questions sociales. Ancien directeur des l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS), on se souvient de lui comme directeur de cabinet de Xavier Bertrand. A ce titre, il participe avec l’actuel président de la région Hauts-de-France, au ministère de la Santé et au Travail.

En 2017, il devient délégué interministériel aux Jeux Olympiques de 2024 et président de l’Agence Nationale du Sport.

>>Lire aussi : Municipales 2020 : Les quartiers populaires changent de logiciel

La crise sanitaire a raison d’Edouard Philippe

Avec la crise du Covid-19, le chef de l’Etat missionne Jean Castex pour conduire le “déconfinement”. Le premier ministre aura fort à faire avec une relance économique, la montée des verts et du Rassemblement National mais aussi avec l’ombre possible que pourra causer Edouard Philippe à Emmanuel Macron.

 

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).