Journée mondiale de l’alimentation

 Journée mondiale de l’alimentation

Illustration – Abdullah Coskun / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Sensibiliser et inciter à l’action au profit des personnes qui souffrent de la faim. Le 16 octobre a lieu la journée mondiale de l’alimentation, lancée par l’ONU.

 

« Vos choix et vos habitudes alimentaires déterminent notre santé et celle de notre planète. Ils influencent le fonctionnement des systèmes agroalimentaires ». C’est en ces termes que la journée mondiale de l’alimentation est lancée par les Nations unies cette année. Cet événement permet de commémorer la création de la Food and Agriculture Organization. C’était le 16 octobre 1945. Cette organisation dépendante des Nations unies en charge des questions de l’alimentation et de nourriture voyait le jour.

Action collective

Le but de cette journée mondiale est de sensibiliser le public et d’inciter à l’action au profit des personnes qui souffrent de la faim et en faveur d’une alimentation saine pour tous.

C’est grâce à une action collective dans 150 pays que la Journée mondiale de l’alimentation est l’une des manifestations les plus suivies du calendrier des Nations unies.

Des centaines d’événements et d’activités rassemblent gouvernements, entreprises, ONG, agences de presse, municipalités et membres de la société civile.

Diviser par deux les quantités jetées

Dans le monde, on recense en 2017 plus de 800 millions d’hommes, femmes et enfants qui ne mangeraient pas à leur faim. En France, la faim touche deux tiers des personnes en situation précaire. C’est-à-dire qui disposent de moins de 3,5 euros par jour pour se nourrir.

En France aussi, le sujet concerne les citoyens. En 2013, le gouvernement français a d’ailleurs lancé une contribution à la journée de l’alimentation sous la forme d’une journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire qui a lieu le 29 septembre.

C’est l’occasion de rappeler que « la lutte contre le gaspillage alimentaire constitue un levier pour assurer la sécurité alimentaire de tous, et en particulier des plus vulnérables, touchés par la pandémie du Covid-19 ».

 

>> Lire aussi : Coronavirus : l’expertise d’Action contre la faim pourra aider

Chloé Juhel