Sortie d’album “Lundi méchant” du rappeur Gaël Faye

 Sortie d’album “Lundi méchant” du rappeur Gaël Faye

Dans ce nouvel album Gaël Faye raconte entre autres son admiration pour Christiane Taubira

Gaël Faye inclut dans ce nouvel album sorti le 6 novembre, le titre “Seuls et vaincus”, témoignant de sa relation d’amitié avec l’ancienne ministre, Christiane Taubira.

Auteur-compositeur-interprète, rappeur et écrivain franco-rwandais, Gaël Faye a invité l’ancienne Garde des Sceaux sur son nouvel album “Lundi méchant”. Il a mis en musique un de ses poèmes «Seuls et vaincus ».

Gaël Faye reconnait qu’il a été bouleversé par le texte. « C’est la plus belle des réponses que Christiane Taubira pouvait donner contre les attaques qu’elle a subies et face aux intolérances et au racisme».

Sur son chemin, le chanteur a croisé du monde. Certaines rencontres ont été inspirantes, décisives même. Comme avec le militant des droits civiques américains Harry Belafonte et avec Christiane Taubira.

Taubira a redonné ses lettres de noblesse à la politique

Le jeune rappeur annonce sa volonté de s’entourer de gens « qui n’affichent pas un optimisme béat et naïf. » L’ancienne ministre fait partie de ces personnes qu’il respecte « pour ses positions, ses combats », il l’apprécie également pour son amour des mots et de la langue française. Le chanteur a tenu à lui rendre hommage. Cette amitié est consacrée par une chanson adaptée d’un poème poignant.

>> Lire aussi :Le Grand Festival : la diversité contre les discriminations

Une femme de lettres doublée d’une femme politique qui a redonné ses lettres de noblesse à l’exercice de la politique. D’ailleurs l’admiration du compositeur remonte à plus loin. Quand, adolescent, il avait déjà dans sa chambre le poster de la grande dame. « Elle amène à travers ses discours, analyse-t-il, un souffle qui élève le citoyen. »

A la différence du très engagé « Pli Pli sur un croissant au beurre », album sorti en 2013, « Lundi méchant » accorde plus de place à la musique. Gaël Faye explique s’être volontairement concentré sur les sonorités. Il voulait que le texte en découle en deuxième étape. Album donc de son propre aveu moins engagé, plus musical.

Mishka Gharbi