MEET Africa 2: 1.000 entrepreneurs de la diaspora africaine accompagnés

 MEET Africa 2: 1.000 entrepreneurs de la diaspora africaine accompagnés

1.000 entrepreneurs de la diaspora seront accompagnés et 170 projets seront financés dans le cadre de la deuxième phase de MEET Africa (Mobilisation Européenne pour l’Entrepreunariat en Afrique). C’est un programme qui a pour ambition la création d’entreprises et d’emplois sur le continent africain, en mobilisant les talents et les ressources des diasporas vivant en Europe et/ou réinstallées en Afrique. MEET Africa 2 démarre avec 6 pays : le Maroc, la Tunisie, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Mali, et le Cameroun.

Après une phase pilote, MEET Africa 2 revient avec un programme de plus grande ampleur, un programme “ambitieux” destiné à créer et à animer un écosystème entrepreneurial encore plus vaste impliquant des acteurs d’appui européens et africains au service de la diaspora africaine de l’Union Européenne et à apporter un soutien aux entrepreneurs en Europe et en Afrique via de l’expertise et des financements, sur une période de 3 ans, soulignent ses initiateurs.

Cette deuxième phase, lancée par Expertise France, avec le soutien financier de l’Union européenne et de l’Agence Française de Développement (AFD), a été présentée lors d’une conférence de presse en ligne le mercredi 8 décembre.

Une “réponse d’espoir”

Irène Mingasson, Cheffe de la Délégation de l’Union européenne au Sénégal, a déclaré ce “jour très important” pour l’UE qui accompagne des initiatives innovantes visant à faciliter le partage et les investissements, dans le contexte des défis auxquels le continent africain est confronté, notamment l’immigration clandestine. Pour elle, MEET Africa est une “réponse d’espoir” qui met en avant les “immenses potentialités” de l’Afrique, par le biais de la diaspora qui choisit de se réinvestir dans ce continent.

De son côté, Bertrand Walckenaer, Directeur général délégué de l’Agence Française de Développement a noté que l’entrepreneuriat est un facteur clé des actions de l’AFD en Afrique, relevant qu’à travers ses interventions sur le continent, l’Agence vise à contribuer à la recherche des talents, apporter son soutien aux écosystèmes et appuyer les Etats souhaitant faire évoluer leur cadre législatif pour attirer et développer des projets entrepreneuriaux.

>> Lire aussi : HEC Paris lance le programme panafricain Lead Campus 2019 « Sustainable Leadership in Africa »

Un programme “beaucoup plus ambitieux”

Jérémie Pellet, Directeur Général d’Expertise France, a pour sa part fait savoir que Meet Africa 2 est un programme “beaucoup plus ambitieux” que la phase 1 qui avait accompagné avec “succès” 80 entrepreneurs de la diaspora africaine en Europe. La réussite du premier programme a conduit Expertise France et ses partenaires d’aller au delà en termes d’ambition avec l’objectif de 1.000 entrepreneurs de la diaspora accompagnés, 170 projets qui seront financés et un programme qui sera renforcé sur les volets d’accompagnement du financement de ces entreprises.

Le programme comprend 4 volets complémentaires à savoir l’information, l’accompagnement de créateurs d’entreprises, le financement et le renforcement des acteurs locaux, a-t-il expliqué, notant que cette deuxième phase démarre avec six pays:  le Maroc, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Cameroun et la Tunisie. Un appel à candidature va être lancé. D’ici le printemps, les entreprises sélectionnées se verront accompagnées, et d’ici l’été, les projets seront financés.

L’importance de la femme

Aude de Thuin, Fondatrice et Présidente du Conseil d’administration de Women in Africa Initiative, a de son côté mis en avant l’importance de la femme dans le développement de l’Afrique. Elle est revenue sur les actions de sa Fondation en matière de soutien aux femmes porteuses de projets, dans des secteurs structurants en Afrique tel la santé, l’éducation ou l’agriculture. Leur base de données comprend pas moins de 10.000 femmes, et en 2020, 3.767 dossiers de femmes leur ont été soumis. Aude de Thuin a noté que MEET Africa est l’occasion de rechercher des financements pour leurs projets.

Le projet MEET Africa

La Phase 2 de ce programme s’inscrit dans les actions menées par l’Union européenne dans le cadre du Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique et répond à son objectif d’« accroître la migration légale mutuellement bénéfique et la mobilité ».

À travers son soutien au projet MEET Africa, l’UE cherche à assurer des actions de développement de l’entrepreneuriat en Afrique par la diaspora vivant en Europe dans l’objectif d’impulser une dynamique de création de richesses, d’emploi et d’impacts dans les pays d’origine.

>> Voir aussi : COMMENT REDYNAMISER L’ÉCONOMIE DES AFRIQUES APRÈS LE COVID-19

Malika El Kettani