Starbucks embauche des migrants

 Starbucks embauche des migrants


C’est la réponse du géant américain à Donald Trump. Le président des USA veut interdire l’entrée sur le sol américain de 7 pays musulmans. Starbucks prend le contre-pied et lance une grande campagne de recrutement des réfugiés.


2 500 migrants vont précisément être recrutés en Europe par la célèbre chaîne de café à emporter. Plus largement, Starbucks prévoit l’embauche de 10 000 réfugiés sur 5 ans, et ce à travers le monde. L’objectif, à terme, est d’atteindre 8% des effectifs de la société en Europe, sachant qu’elle y embauche actuellement 30 000 personnes.


« Starbucks fait sa part »


A l’annonce de Donald Trump d’interdire l’entrée sur le sol américain aux ressortissants de 7 pays musulmans, Howard Schultz, le PDG de Starbucks, avait déclaré : « La promesse du rêve américain est remise en cause. Nous devons nous assurer que nos élus nous entendent individuellement et collectivement. Starbucks fait sa part ».


Entre-temps, la justice américaine a confirmé la suspension du décret migratoire de Trump, mais le président ne lâche pas son idée et a saisi la Cour suprême.


Réactions négatives


Quoiqu’il en soit, la campagne de recrutement des réfugiés en Europe a démarré en Allemagne, Autriche, Espagne, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Portugal, Suisse et France. Une belle opération de communication qui va permettre à Starbucks de se refaire une image éthique, même si l’annonce a suscité pas mal de réactions négatives, principalement outre-Atlantique où l’on a même vu un appel au boycott de la chaîne de café.


Ces réactions, Starbucks n’a pas souhaité y répondre et a préféré s’atteler à la tâche, surtout lorsque l’on sait que plus de 350 000 migrants sont arrivés en Europe en 2016, la majorité en provenance de Syrie.




Chloé Juhel

Chloe Juhel

Chloe Juhel