Maroc-Algérie, un derby reconverti en fête

C’est le magnifique stade de Marrakech qui accueillera le 4 juin prochain à 21H00, le derby tant attendu entre le Maroc et l’Algérie comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la CAN-2012. Le Maroc promet « une fête grandiose » et une organisation festive inédite. D’ici là, la tension monte dans les deux camps, pour cette finale avant la lettre.

Est-ce un signal lancé haut et fort par les autorités pour montrer au monde que  Marrakech est en mesure d’accueillir des rencontres footballistiques importantes d’une part et qu’elle reste d’autre part cette belle cité rouge touristique sécurisée et sereinement tranquille ? Probablement, car la décision a été annoncée quelques jours après l’attentat de l’Argana.

Le directeur du stade de Marrakech, Rachid Naifi a affirmé que le match «va se dérouler dans d’excellentes conditions». «On est train d’œuvrer afin que cette rencontre entre deux pays frères se déroule dans de bonnes conditions, on n’a rien laissé au hasard et je peux dire que ce match sera une vraie réussite côté organisationnel », a-t-il indiqué dans une déclaration à la Radio Algérie internationale. Les supporters algériens ne seront cependant que 1.500 à faire le déplacement car le Maroc ne leur offre que ce nombre de places, dans une parfaite réciprocité par rapport au match aller qui avait vu la victoire (1-0) de l’Algérie.

Pour ce qui est de l’organisation et de l’encadrement des supporters algériens et marocains le jour du match, le premier responsable de « ce stade à l’anglaise » de Marrakech indique que tout est ficelé jusqu’à moindre détail. «L’encadrement des supporters marocains et ceux de nos frères algériens devra être facilité par les 32 portes d’accès au stade ; en plus, d’un dispositif de sécurité renforcé prévu par les autorités locales pour ce match qui va drainer certainement la grande foule», a-t-il renchéri. Evoquant le volet de l’acheminement du public vers le stade, Rachid Naifi précise que cette opération est bien pensée et sera mise en œuvre dans le détail. «Il y aura des bus qui seront spécialement réservés à cette occasion. En plus, ceux qui viennent à bord de leurs propres voitures trouveront un parking gardé qui peut contenir jusqu’à 3 000 voitures».

Ce rendez-vous Maroc-Algérie mi fête mi rude confrontation représente une rencontre décisive pour les deux teams qui auraient bien monté leurs plans d’attaques.

Ainsi côté algérien, Abdelhak Benchikha lors d’une conférence de presse organisée mercredi au centre de presse du complexe olympique Mohamed Boudiaf à Alger, a déclaré avec ardeur que “Cette rencontre sera une finale, et une finale, elle se gagne, elle ne se joue pas. Le vainqueur de cette confrontation fera un grand pas vers la qualification” à la phase finale de la CAN-2012. Il faut savoir qu’à l’issue de la troisième journée des éliminatoires, les quatre équipes qui composent le groupe D, à savoir l’Algérie, le Maroc, la Centrafrique et la Tanzanie comptent 4 points chacune.

Quant au choix du stade, le sélectionneur répond que l’important est d’avoir une bonne pelouse. “Nous respectons leur choix. Le terrain n’a jamais été un facteur de succès. La volonté des joueurs, le surpassement de soi et la solidarité du groupe sont les plus importants“, a-t-il précisé avec élan. Le sélectionneur a ajouté que le facteur climat est général et que « La chaleur sera pour tout le monde, ce n’est pas un prétexte. Le premier ennemi d’un joueur est l’humidité et au moment de la rencontre, elle devrait se situer entre 40, 50 voire 55%, donc ce ne sera pas un problème“, a encore insisté le sélectionneur algérien.

Nous avons appris lors de ce point de presse également que la sélection algérienne entrera à partir du  20 mai dans un stage de préparation, de récupération et de restructuration tactique à Murcie en Espagne.

M. G.

admin