Rentrée universitaire : le masque « fortement recommandé »

 Rentrée universitaire : le masque « fortement recommandé »

Rentrée universitaire : le masque est « fortement recommandé » par le ministère français de l’Enseignement universitaire. Illustration- Jean-Christophe Milhet / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Pour la rentrée dans les universités, le ministère de l’Enseignement supérieur annonce que le port du masque sera « fortement recommandé ».

 

Masque recommandé

Fermées depuis le 16 mars dernier, les universités préparent leur rentrée.

Dès le 11 juin, une circulaire précisait les recommandations sanitaires pour les établissements d’enseignement supérieur pour la rentrée 2020.

Hier (6 août), une nouvelle circulaire du ministère venait affiner les recommandations suivantes.

  • Il s’agit de préconiser la « distanciation physique d’un mètre ou d’un siège d’écart entre individus». Dans les amphithéâtres et autres salles de cours, et dans la mesure du possible.
  • « Lorsqu’on ne peut mettre en œuvre, le port du masque devient obligatoire dans les espaces clos».
  • « D’une manière générale, le port du masque dans les salles d’enseignement reste fortement recommandé».

Présentiel

Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, affirme sa volonté de « mettre en place à la rentrée des mesures qui protègent du virus les enseignants, les personnels et les étudiants. Tout en leur permettant de se retrouver en privilégiant autant que possible le présentiel ».

Les activités présentielles, quelles qu’elles soient, devront donc respecter les consignes sanitaires. Une attention particulière se portera sur différentes activités habituelles :

  • l’organisation de colloques et séminaires,
  • les restaurants universitaires,
  • ou encore les espaces collectifs (espaces de coworking, salles de sport etc.).

Accès aux soins

Pour le ministère, la santé des étudiants sera donc au centre des préoccupations.

La mise en place ou la poursuite d’actions « d’accompagnement des étudiants telles que la poursuite du recours à la téléconsultation » sera encouragée pour un meilleur accès aux soins des étudiants.

Se souciant de la santé de tous, le ministère sera très vigilant aux « risques liés aux événements festifs à la rentrée ».

Toutefois, la situation sanitaire évoluant quasi quotidiennement, le ministère prévient que de nouveaux ajustements pourraient être mis en place d’ici la rentrée universitaire.

Charly Celinain

Charly Celinain