Session annuelle du conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains

 Session annuelle du conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains

Fès – 4e session annuelle ordinaire du conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains, 9 octobre 2022. Crédit photo : Fondation Mohammed VI des oulémas africains / Twitter.

Les travaux de la 4è session annuelle ordinaire du conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains ont débuté à Fès, mercredi 19 octobre.

 

Cette session, qui se poursuivra jusqu’au 20 octobre, se caractérise par la participation de 250 ouléma membres du conseil supérieur, représentant les 34 sections de la Fondation Mohammed VI, dont 50 femmes alimate.

Réunie dans la continuité de l’application des dispositions de l’article 4 du dahir constitutif de la fondation, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’unification et la coordination des efforts des ouléma musulmans, au Maroc et dans les autres États africains, en vue de faire connaître les valeurs de l’Islam tolérant, les diffuser et les consolider, et d’intégrer les valeurs religieuses de tolérance dans toute réforme à laquelle est subordonnée toute action de développement en Afrique, tant au niveau du continent africain qu’au niveau de chaque pays.

Cette rencontre vise, par ailleurs, à animer l’action intellectuelle, scientifique et culturelle en rapport avec la religion musulmane en Afrique, consolider les relations historiques qui lient le Maroc aux autres États africains et veiller à leur développement, et assurer la revitalisation du patrimoine culturel islamique africain commun, en le faisant connaître et en œuvrant à sa diffusion, sa conservation et sa sauvegarde.

La Fondation Mohammed VI des ouléma Africains a été créée le 13 juillet 2015 à l’initiative du roi Mohammed VI. La fondation est composée de 32 sections sur tout le continent africain. Elle permet aux différents pays d’Afrique, l’encadrement scientifique et religieux loin de la radicalisation et de l’idéologie salafiste.

La fondation travaille sur tout ce qui consoliderait les liens historiques qui unissent le Maroc et l’Afrique, notamment grâce à la coordination des efforts des ouléma musulmans africains.

La Fondation Mohammed VI des ouléma africains ambitionne la qualification des imams des mosquées, à travers notamment l’encadrement de certains lauréats de l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams morchidine et morchidat qui ont regagné leur pays.

Plus de 1 070 étudiants originaires de neuf pays étrangers poursuivent leurs études au sein de l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidine et morchidat à Rabat. L’Institut est désormais ouvert également aux étudiants issus du Niger, de la Thaïlande et du Rwanda.

 

Mohamed El Hamraoui