Dans l’Aisne, des gilets jaunes forcent une femme musulmane à retirer son voile

 Dans l’Aisne, des gilets jaunes forcent une femme musulmane à retirer son voile

FREDERIC DIDES / HANS LUCAS / AFP


Ce sont nos confrères du Courrier Picard qui ont relevé l'affaire. Après l'agression homophobe survenue à Bourg-en-Bresse (Ain) et celle raciste de Besançon (Doubs), un nouvel incident à caractère islamophobe est venu perturber la mobilisation des gilets jaunes ce samedi 17 novembre.


A Saint-Quentin, au niveau d'un rond-point bloqué par des dizaines de manifestants, une automobiliste qui n'avait pas de gilet jaune sur elle a été prise à parti par plusieurs individus. Cette femme de confession musulmane a confié aux journalistes du Courrier Picard que plusieurs personnes en gilet jaune l'avaient forcée à retirer son voile.


Elle a aussi dû attendre sur le bas-côté que le barrage soit levé. Il a fallu que ce grave incident remonte aux oreilles de l'organisateur de ce rassemblement, ce dernier scandalisé par de tels agissements.


"Ce n'est pas normal ! Je suis contre ça. Nous allons arrêter tout ça", a-t-il ainsi réagi auprès du quotidien local.


Un autre témoin de la scène a assuré qu'il avait vu plusieurs individus mettre leurs gilets jaunes sur leurs têtes pour mimer le voile, insulter l'automobiliste et lui faire des grimaces de singe.

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune