Télévision : Pourquoi les séries turques marchent elles autant ?

 Télévision : Pourquoi les séries turques marchent elles autant ?

La série Alef fait un carton dans le monde.

Drame, romance, thriller,… Les séries turques, c’est plus de 650 millions de téléspectateurs dans plus de 140 pays. Un succès fou, qui fait que tout le monde se les arrache dans les pays arabes mais aussi en Asie et en Amérique Latine. Quel est le secret derrière la réussite fulgurante de ces phénomènes audiovisuelles ?

Elles sont arrivées dans le paysage audiovisuel international il y a une dizaine d’années. Au départ, regardées avec circonspection, elles gagnent haut la main l’attrait et l’engagement des téléspectateurs. Elles, ce sont les séries turques qui, de Chine à l’Amérique Latine, en passant par les pays arabes, détrônent les séries américaines.

Devant la France et l’Allemagne

En une décennie, Istanbul a creusé le filon du succès jusqu’à devenir l’un des plus gros pays exportateurs de séries télévisées dans le monde. Toujours derrière le leader mondial américain, la Turquie arrache la deuxième place à la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne. Les séries turques, c’est plus de 650 millions de téléspectateurs dans plus de 140 pays.

En quelques années, les séries turques sont devenues un vrai « soft power » pour la Turquie. Attirant des touristes des pays arabophones, sud-américains ou asiatiques, il n’est pas rare de voir déambuler des fans dans les rues d’Istanbul à la recherche des lieux de tournage de leurs séries préférées.

>>Lire aussi : Retrouvez les meilleures séries du Ramadan sur le Bouquet Maghreb

La « Dizi » se vit en extérieur

Appelez la, « Dizi » ! La série turque n’a pas d’équivalent et ne ressemble à aucune autre finalement. Elle est un genre à part entière au même titre que le soap-opéra américain ou la télénovela sud-américaine. Laissez tomber les décors en studio proposés par les Feux de l’amour et autres consorts ! La Dizi « respire » la liberté et l’extérieur. Lieux publics, jardins, centre historique d’Istanbul. On se rapproche plus d’un film de la vie réel qu’à un énième décor vu et revu.

La Dizi donne dans tous les genres : périodes ottomanes, amours impossibles entre classes sociales différentes, thrillers, affaires d’Etats, histoires mafieuses. Par an, on dénombre 80 séries à l’antenne par an. Quelque soit le thème, les financements sont au rendez vous : chaines publiques, studios, plateformes de streaming.

>>Lire aussi : Mohammed Boumediane : “Les données, nouveau pétrole des entreprises”

Valeurs et traditions en toile de fond

Les séries turques rassurent ! Dans des pays aux valeurs plus traditionnelles, elles sont très bien accueillies. Alternative aux productions américaines à la moralité perçue comme douteuse, la Dizi a des petits secrets de fabrication. Dialogues jamais trop vulgaires, scènes de violence ou d’amour en nombre modéré, personnages aux valeurs rassurantes pour des sociétés en quête de sens.

Par contre, détrompez vous ! Les séries turques ne traitent pas exclusivement d’amour à l’eau de rose aux dialogues soporifiques. Ici, on parle réalité sociale, place de la femme, etc… en abordant des tabous si nécessaire comme les mariages forcés par exemple.

Prenons par exemple, Quel est le crime de Fatmagül ? (« Fatmagül’ün Suçu Ne? »). Très vite, on y voit le personnage Fatmagül essayer de trouver sa place. Alors qu’elle vit dans une société traditionnelle, elle se bat contre les contraintes imposées pour se marier avec son violeur pour préserver l’honneur familial. La série a tellement bien marché, notamment en Amérique du Sud que des espagnols devraient l’adapter sous peu.

>>Lire aussi : Médias. Maghreb VOD dans le Bouquet de Bouygues Telecom

Les Dizis sur le Bouquet Maghreb+

Vous pouvez découvrir ces « Dizis », séries turques à succès dans le catalogue de vidéo à la demande MAGHREB VOD, disponible dans Le Bouquet Maghreb+ des opérateurs Free et Bouygues Telecom. Outre ces séries turques, MAGHREB VOD propose aussi plus de 500 heures de films, séries, programmes jeunesse et divertissement variés, au succès déjà avéré dans les pays du Maghreb.

Pour vous donner le gout des Dizis, découvrez :

ALEF

Séries Turques : Série ALEF

Dans le Bosphore, un cadavre flotte. Le chef du bureau du crime d’Istanbul, Settar et son adjoint, Kemal, plongent alors dans le versant mystérieux de la ville. Une professeure à l’université, Yasar se joint alors à l’enquête sur ce qui ressemble bel et bien à un meurtre. Alors qu’ils tentent d’éclaircir cette sombre affaire, ils vont devoir faire face aux fantômes du passé.

YARIM

Séries Turques : Yarim Kalan Asklar

Amateurs de paranormal, délectez vous de cette série ! Ozan s’apprête à épouser sa tendre Elif lorsqu’il décède dans un accident de la route. Revenant à la vie dans un autre corps, il aura deux tâches difficiles : découvrir qui l’a tué et tout raconter à Elif.

7 FACES

Séries Tv : Séries Turques avec 7 Faces

7 personnages, un seul immeuble ! Dans ce drame, chacun des protagonistes va devoir affronter un changement majeur dans sa vie. Cela va les contraindre à affronter leurs plus grandes peurs et faiblesses.

SAYGI

Séries Tv : Les Séries Turques cartonnent comme Saygi

Avis aux corrupteurs, Ercüment veille au grain ! En assurant sa propre justice, il cherche la solution face à ce fléau. Très rapidement, il croisera la route de deux jeunes gens qui agissent dans le même but.

BOZKIR

Séries Tv : Séries Turques avec Bozkir

Ce thriller rondement mené nous met sur la piste du capitaine Seyfi et sa jeune recrue Nuri Pamir. Les deux chargés de l’enquête font face à un meurtre d’enfant dans la ville de Bozkir. Ce meurtre les conduira à un homme d’affaires, Abbas, et à sa fille Dilara.

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).