Arts Martiaux. Mehdi Benali se prépare à la rentrée

 Arts Martiaux. Mehdi Benali se prépare à la rentrée

Mehdi Benali en train de s’entraîner. VIDEO-2020-07-27-00-19-11_Slomo_Moment

Quand on est un sportif de haut niveau, on ne peut pas se permettre de suspendre la pratique du sport pour cause de confinement. C’est pour cela que Mehdi Benali, qui n’a pas arrêté de réchauffer ses muscles même durant le confinement a repris ses entraînements dès sa fin. Avec un rythme qui donne le tournis comme on le constate sur la vidéo ci-dessous.

 

 

Cet inconditionnel des arts martiaux qui s’est mis dernièrement au jiu-jitsu brésilien, figure désormais dans sa catégorie parmi les favoris pour plusieurs titres prestigieux. Aussi bien en judo, jiu jitsu brésilien ou encore en lutte ou en Sambo.

Le jeune athlète qui ambitionne de se retrouver sur les  podiums des plus grandes compétitions internationales. Lui, qui a déjà derrière lui un palmarès impressionnant.

Titres en jiu-jitsu brésilien

Mehdi fut sacré champion de jiu-jitsu brésilien en février 2020 à l’Open International de Lyon (NO-GI, Absolute). Quelques mois auparavant , il obtient à l’arraché le titre de Champion de la Zone Centre en décembre 2019.

Après avoir décroché en septembre de la même année le prestigieux titre de champion champion du North American Grappling Association (NO-GI, -94 kg) au Luxembourg.

Fulgurante percée même en Sambo

En Sambo, Benali a récolté une moisson considérable de médailles d’or. Aussi bien au championnat de l’Open International de Caen (Sambo Combat, – 90 kg, en France en novembre 2017), qu’au niveau du titre tant envié de Champion d’Ile-de-France (Espoir, 100 kg, en janv. 2017). Ou encore le fameux championnat de l’Open International de Caen (Sambo Sportif, 100 kg) en nov. 2016.

Pour décrocher le graal, cet étudiant de l’UFR de Staps de la prestigieuse Université de médecine Renée Descartes partage son temps entre ses études et un entraînement intensif.

>> Lire aussi : [Vidéo] Mehdi au dernier tournoi de grappling (Roll Up4-2020)

 

 

 

 

 

 

Aziz Cherkaoui