Dépistage Covid-19 : des tests antigéniques dans les lycées franciliens

 Dépistage Covid-19 : des tests antigéniques dans les lycées franciliens

Opération de dépistage du Covid-19 dans les lycées franciliens à partir du 23-11-2020. ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS / AFP

Les contaminations gagnent du terrain dans les établissements scolaires. Dès aujourd’hui (23 novembre), une vaste campagne de dépistage est déployée dans plusieurs lycées d’Île-de-France.

 

Dépister

Les trois recteurs de Paris, Créteil et Versailles et le directeur général de l’ARS Île-de-France lancent, avec l’appui de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), un vaste dépistage dans des lycées franciliens, « à destination des personnels et des élèves volontaires ».

La volonté affichée est de « garantir l’effectivité du droit à l’instruction tout en offrant le plus haut niveau de protection aux élèves, aux professeurs et à l’ensemble des personnels » comme indiqué dans un communiqué commun.

Mis en place dès aujourd’hui (23 novembre), dans une trentaine de lycées franciliens, la campagne de dépistage, en déployant massivement les tests antigéniques, se déroulera sur plusieurs semaines. Tests antigéniques dont les résultats sont connus dans un délai de 15 à 30 minutes.

Urgence

Une décision qui émane de la dégradation de la situation dans les lycées dans l’Hexagone et en Île-de-France notamment. Selon les chiffres annoncés sur le site du ministère de l’Education, arrêtés jeudi dernier (19 novembre), 222 classes ont été fermées sur 528 400 (+ 80 en une semaine).

Les académies de Créteil et de Versailles étant très touchées avec respectivement 21 et 14 classes fermées. Toujours selon le ministère, sur les 7 derniers jours, 13 870 cas Covid ont été confirmés chez les élèves, 2011 chez les personnels.

Protéger

Cette campagne de dépistage a pour objectif de rompre rapidement les chaînes de contamination et ainsi de protéger les enfants comme l’ensemble de la communauté éducative.

Ces opérations pilotes constituent une première étape, « dans la perspective d’un déploiement à plus grande échelle des tests antigéniques dans les établissements scolaires ».  De plus, des politiques de prévention, « à destination notamment des élèves », viendront renforcer l’efficacité des dépistages.

Un grand dispositif ayant surtout l’objectif de calmer la colère des élèves et des enseignants qui réclamaient, ces dernières semaines, un meilleur protocole sanitaire dans les établissements scolaires.

>> Lire aussi : 

Protocole sanitaire en question dans les collèges du 93

Les enseignants appellent à une « grève d’avertissement »

 

Charly Celinain