Protocole sanitaire en question dans les collèges du 93

 Protocole sanitaire en question dans les collèges du 93

Illustration – MARTIN BUREAU / AFP

Les collèges de Seine-Saint-Denis (93) dénoncent un protocole sanitaire inadapté et appellent à une grève demain (17 novembre).

 

Inefficace

Après la grogne des lycées depuis la rentrée, les collèges dénoncent eux aussi des mesures sanitaires insuffisantes. Si un protocole sanitaire « renforcé » a été mis en place depuis le 9 novembre, après quelques jours de mise en place, le syndicat SUD Education 93 déplore son « inefficacité ».

Le syndicat dénonce une distance de sécurité impossible à respecter, brassage des élèves à la cantine et les couloirs bondés. Il réclame le même plan pédagogique que dans les lycées (50% de présentiel).

« Les personnels des collèges réclament depuis la rentrée des dédoublements des classes afin de faire baisser le nombre d’élèves présents simultanément dans les collèges saturés du 93 », mesure toujours refusée dans les collèges par le ministère de l’Education.

>> Lire aussi : Les enseignants appellent à une « grève d’avertissement »

Bataille de chiffres

Selon les chiffres annoncés sur le site du ministère de l’Education, arrêtés jeudi (12 novembre), l’épidémie serait plutôt contenue dans les établissements scolaires. Seules 142 classes fermeront sur 528 400. Les académies de Montpellier et de Créteil étant les plus touchées avec respectivement 23 et 18 classes fermées.

Toujours selon le ministère, sur les 7 derniers jours, 12 487 cas Covid ont été confirmés chez les élèves. Selon le syndicat, « le 6 novembre, les rectorats d’Ile-de-France annonçaient 692 contaminations au total dans les établissements scolaires franciliens depuis la rentrée. Alors que Santé Publique France donne le chiffre presque 12 fois supérieur de 8 160 contaminations chez les 0-19 ans ».

Difficultés

Le syndicat souligne également les difficultés pédagogiques qui résultent de la désorganisation causée par un protocole sanitaire jugé inefficace. Grand nombre d’élèves se croisant dans de petits espaces, difficultés pour surveiller les élèves lors des interclasses dues au manque de personnels… Ces derniers « témoignent d’un accroissement de la violence scolaire ».

Pour toutes ces raisons, un appel à la grève dans les collèges du 93 a été lancé. Pour « imposer les dédoublements » de classes et initier un plan de recrutement de personnels.

>> Lire aussi : Reconfinement et protocole sanitaire renforcé : ce qui va changer à l’école

 

Charly Celinain