Un muezzin suspendu pour avoir fait allusion à Facebook dans un appel à la prière

 Un muezzin suspendu pour avoir fait allusion à Facebook dans un appel à la prière

En Egypte


L'histoire prête à sourire. Ce samedi 29 août, un muezzin égyptien a été suspendu de ses fonctions après avoir été accusé par des habitants de son village d'avoir modifié l'appel à la prière de l'aube. 


 


Les fidèles avaient pris l'habitude d'entendre chaque matin "La prière c'est mieux que le sommeil". 


Mais Mahmoud al-Moghazi, muezzin égyptien dans son village de la province de Beheira, au nord du Caire, aurait remplacé cette formule par "la prière c'est mieux que Facebook". C'est du moins ce qu'auraient raconté les riverains qui se sont plaints au ministère des Biens Religieux, qui a décidé donc de le suspendre de ses fonctions! 


 


Invité ce dimanche 30 août sur le plateau de la chaîne de télévision égyptienne privée Dream 2, le muezzin a dénoncé "des mensonges". En signe de protestation, l'homme a affirmé avoir entamé une grève de la faim!


Selon lui, ce sont les Frères Musulmans qui seraient à l'origine de ces accusations afin de "le faire sortir de la mosquée, parce qu'il "entraverait leurs activités".


 


"J'interdis tout regroupement dans la mosquée, j'interdis les cours (de religion) qui ne sont pas autorisés" par les autorités, a affirmé Mahmoud al-Moghazi. 


Des explications qui ne suffiront pas. Sabri Ebada, un responsable du ministère à indiqué que l'affaire allait être "déférée au parquet qui va appliquer la loi pour transgression des instructions".


 


Nadir Dendoune
Nadir Dendoune

Nadir Dendoune