Une pétition contre le placement des enfants en centre de rétention

 Une pétition contre le placement des enfants en centre de rétention

En 2016


Leur nombre augmente d’année en année. En 2016, ils étaient 182 à y avoir été placés. Pour La Cimade, ce sont des prisons qui ne disent pas leur nom. L’association a donc lancé une pétition pour interdire le placement des enfants en centre de rétention.


« Plus jamais d’enfants placés en rétention ! » C’est le slogan de cette pétition lancée il y a plusieurs semaines. Plus de 82 000 personnes l’ont déjà signée.


Ce sont de jeunes enfants, parfois même des nourrissons, ou des adolescents. Ils sont privés de liberté, surveillés par des policiers, enfermés derrière un grillage… Dans des prisons qui ne disent pas leur nom : les centres de rétention administrative. Leur crime ? Avoir des parents étrangers dont les papiers ne sont pas à jour. En 2016, 182 enfants ont vécu cette injustice, soit 4 fois plus qu’en 2014. 4 285 mineurs ont subi le même sort à Mayotte, département français.


 


RESF et Anafé


Cette pétition pour réclamer la fin de l’enferment des mineurs dans des centres de rétention a été initiée par la Cimade et ses partenaires Réseau Education sans frontières (RESF), la Ligue des droits de l’Homme (LDH), Anafé, le MRAP (le Mouvement pour le Rassemblement et l’Amitié entre les Peuples), le Syndicat des avocats de France (SAF), France terre d’asile et enfin ASSFAM (Association Service Social Familial Migrants).


 


Conditions indignes et dégradantes


Depuis 1984, La Cimade agit pour les enfants et les adultes en rétention. Elle est présente dans 9 centres de rétention et 4 locaux de rétention. Cette structure accompagne les personnes et les familles qui y sont placées et les aide dans l’exercice de leurs droits. Elle fait entendre leur voix en dénonçant les conditions indignes et dégradantes dans lesquelles elles sont enfermées.


Chloé Juhel


Pour signer la pétition :

http://agir.lacimade.org/retention

Chloe Juhel

Chloe Juhel